DIA | S’achemine-ton vers l’annulation du sacrifice de l’Aid el Adha ?
52727
post-template-default,single,single-post,postid-52727,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

S’achemine-ton vers l’annulation du sacrifice de l’Aid el Adha ?

DIA-07 juillet 2020: La situation épidémiologique en Algérie est alarmante compte tenu du nombre, sans cesse en augmentation, des nouvelles contaminations au coronavirus. Une situation qui nous rappelle le drame vécu par l’Espagne l’Italie ou la France au début de cette pandémie. Ces pays étaient les plus touchés en Europe.

Chaque jour, l’Algérie enregistre un record en matière de nouvelles contamination. Le dernier bilan fait état de 463 cas confirmés de Coronavirus, 392 guérisons et 7 décès. Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 16 404, soit 37 cas pour 100.000 habitants, celui des décès à 959, alors que le nombre des patients guéris est passé à 11 884.

Pour rappel, la recrudescence des cas avait commencé au lendemain de la fête de l’Aid el Fitr. A cet effet, les autorités du pays craignent à juste titre que le même scénario se reproduise avec la fête de l’Aid el Adha qui sera célébrée dans un mois.

Une fête qui verra encore une fois les Algériens se rencontrer en famille et entre amis et voisins surtout si le sacrifice du mouton est maintenu. Au ministère des Affaires religieuses, on n’écarte pas l’annulation du sacrifice du mouton cette année. On envisage d’émettre une fetwa dans ce sens, a-t-on appris auprès de plusieurs chouyoukh et imams, consultés à ce sujet par le ministère des Affaires religieuses.

Le maintien du sacrifice signifie la tolérance ou la réouverture des marchés à bestiaux, l’ouverture des abattoirs aux citoyens le jour de l’Aid et l’ouverture des boucheries qui seront assiégées par les citoyens pour découper le mouton. Autant de facteurs qui favoriseront le rassemblement des citoyens, en famille, entre voisins et entre amis, ce qui boostera davantage la pandémie.

Ce lundi, la Commission de la Fetwa relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, s’est réunie avec les membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution du coronavirus pour le renforcement des mesures préventives face au nouveau coronavirus (covid-19) durant la saison estivale et en prévision des prochaines occasion sociales et religieuses dont les fêtes et l’Aïd el Adha.

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a affirmé à cette occasion que cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’une action de coordination entre les deux secteurs au titre de la coopération gouvernementale intersectorielle visant la consolidation des dispositions de prévention et des mesures de sensibilisation face à la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Cette réunion qui sera suivie d’autres rencontres vise l’échange de vues entre les membres des deux commissions dans le but de renforcer les mesures préventives face à la pandémie durant la saison estivale et en prévision des prochaines occasions sociales et religieuses dont les fêtes et l’Aïd el Adha.

Par ailleurs et même si le ministre de la Santé tient un discours politique en affirmant qu’il n’y aura pas un retour au confinement, il n’a pas écarté l’éventualité de confiner des quartiers ou des communes.

En ce sens, plusieurs wilayas ont interdit l’organisation des fêtes de mariage afin d’éviter les rassemblements familiaux. Cela pourrait aussi s’appliquer pour le sacrifice du mouton.

Certains chouyoykh et imam ont révélé que l’Algérie semble attendre que des pays comme l’Arabie saoudite, la Turquie ou encore l’Egypte décrètent l’interdiction du sacrifice du mouton pour adopter la même décision…

Amir Hani

0Shares