DIA | Selon Arab Barometer: Les réseaux sociaux principales sources d’informations des algériens
59598
post-template-default,single,single-post,postid-59598,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Selon Arab Barometer: Les réseaux sociaux principales sources d’informations des algériens

DIA-16 février 2021:  Dans son nouveau rapport, Arab Barometer le recours croissant aux médias sociaux comme principal moyen de consommer les dernières nouvelles dans le monde arabe est devenu une évidence. 

Intitulé «Utilisation des médias numériques en période de détresse», le rapport a suivi la transformation de la consommation des médias numériques en Jordanie, au Liban, en Tunisie, en Algérie et au Maroc.

Selon les données du Baromètre arabe, une écrasante majorité de citoyens en Jordanie, au Liban, en Tunisie, en Algérie et au Maroc utilisent Internet au moins une fois par jour. Le Liban et la Jordanie sont en tête des chiffres du groupe avec près de 9 personnes sur 10 déclarant une utilisation quotidienne d’Internet. L’Algérie est légèrement inférieure, avec près de 3 sur 4 rapportant une utilisation quotidienne d’Internet et environ 2 sur 3 rapportant une utilisation quotidienne au Maroc et en Tunisie.

Les plus grands écarts d’utilisation se situent (sans surprise) entre les jeunes et les segments plus âgés. Parmi les pays étudiés, le plus grand écart d’utilisation par rapport à l’âge se situe en Tunisie, où 91% des personnes âgées de 18 à 29 ans déclarent utiliser Internet au moins une fois par jour, contre 51% des 30 ans et plus.

Les diplômés de l’enseignement supérieur ont également tendance à déclarer utiliser Internet beaucoup plus que les diplômés du secondaire ou moins. Le plus grand écart d’âge dans l’utilisation en matière d’éducation se situe au Maroc, où 91% des diplômés de l’enseignement supérieur déclarent utiliser Internet au moins une fois par jour, contre 56% des diplômés du secondaire ou moins.

Dans le même temps, les médias sociaux deviennent de plus en plus la principale source que les citoyens arabes utilisent pour se renseigner sur les dernières nouvelles. Selon les données du Baromètre arabe Wave 6 – Survey 1, la Jordanie ouvre la voie à cet égard, 52% des personnes interrogées déclarant utiliser les médias sociaux comme principale source d’informations de dernière minute. Le Liban et l’Algérie suivent avec 43 pour cent pour chacun, et la Tunisie et le Maroc arrondissent la liste avec 36 pour cent pour chacun. Ainsi, un tiers à la moitié des citoyens de chaque pays utilisent les réseaux sociaux comme principale source d’informations de dernière minute.

Là encore, les différences démographiques les plus importantes se situent entre les jeunes et les segments plus âgés. Le plus grand écart par rapport à l’âge se situe en Algérie, où 71% des personnes âgées de 18 à 29 ans déclarent utiliser les médias sociaux comme principale source d’informations de dernière minute, contre 34% des personnes âgées de 30 ans et plus.

Les diplômés de l’enseignement supérieur ont également tendance à déclarer utiliser les médias sociaux comme leur principale source d’informations de dernière minute bien plus que ceux qui ont un niveau secondaire ou inférieur. L’écart d’âge le plus important en matière d’éducation se situe également au Maroc, où 60% des diplômés de l’enseignement supérieur déclarent utiliser les réseaux sociaux comme principale source d’informations de dernière minute, contre 27% des diplômés du secondaire ou moins.

À un niveau superficiel, les résultats indiquent l’évolution de la fracture numérique régionale . Bien que se rétrécissant en termes absolus, le fossé ne concerne pas tant les disparités de revenu et de sexe que de plus en plus les variations d’âge et d’éducation (qui, certes, recoupent le revenu et la classe).

5 Comments

  • Mellah hocine
    16 février 2021 11:18

    Lorsque les médias conventionnels ( TV et presse ecrite) s’écartent de la réalité quotidienne , il est normal que les réseaux sociaux prennent le relais. Ne dit on pas que la nature a horreur du vide ? . L’Algérien aime son pays et cherche à savoir ce qui se passe réellement . Pourtant on note ce paradoxe d’un réseau internet vraiment limité par rapport à tous ces pays arabes , mais la soif d’apprendre de l’Algérien passe au dessus de tout.

  • lora
    18 février 2021 14:04

    Hi there,

    Huge fan of your content here!

    Anyway – to keep this short. Could you please let me know if this is a right address for and editorial inquiry?

    If not, I would appreciate if you can direct me to the right one.

    I know that https://dia-algerie.com/societe-generale-accompagne-sortie-de-star-wars-a-alger-video/dia-star-wars-dernier-jedi/ has a great potential an a real base of visitors so I would really like to start a collaboration with you. Could you tell me if you would be willing to accept any type of guest post, editorial or or other form of link placement?

    Seeing that it’s pretty hard to match your writing style, I think it would be a lot better if you could include a link to our website into a new or even older article of yours, for a fee.

    If this sounds like something you could do, simply reply to this email, tell me your guest post or external link policy and the price to have our website promoted on yours, and let’s make a deal! 🙂

    Thanks,
    Lora Stonden

Envoyer un commentaire

0Shares