DIA | Spéculation sur le remaniement du gouvernement : les ministres sur le qui-vive
68496
post-template-default,single,single-post,postid-68496,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Spéculation sur le remaniement du gouvernement : les ministres sur le qui-vive

DIA-10 août 2022: Les ministres du gouvernement sont sur le qui-vive et se trouvent dans l’expectative après l’annonce faite par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de sa dernière entrevue avec la presse, d’opérer un remaniement ministériel. La plupart de ces ministres sont en congé, mais gardent l’oreille attentive sur tout ce qui concerne les changements qui se profilent au sein du gouvernement.

Cela alimente aussi les rumeurs et les spéculations concernant le futur poste de Premier ministre. Alors que certains croient que l’actuel PM, Aïmen Benabderrahmane sera reconduit, d’autres soutiennent le contraire et sont allés jusqu’à avancer des noms. Ils estiment que la dernière activité de Benabderrahamne a été son déplacement en Turquie où il a assisté, hier mardi, à la cérémonie d’ouverture des Jeux de la solidarité islamique en sa qualité de représentant du président de la République. Le PM devait même effectuer une visite de travail en Turquie, mais il s’est contenté d’assister à la cérémonie d’ouverture de ces Jeux, sans plus.

D’ores et déjà, plusieurs noms circulent à travers les sites d’information électroniques et les réseaux sociaux. On annonce, pêle-mêle, les noms de Cherif Rahmani qui a occupé plusieurs postes de ministre par le passé, allant des Sports à l’Environnement en passant par l’Intérieur, l’équipement, les statistique, le tourisme et l’aménagement du territoire.

Le nom de Abdelaziz Rahabi, ancien ministre de la Communication sous Abdelaziz Bouteflika et ancien diplomate est également avancé. L’autre nom qui circule est celui de l’ancien P-dg de Saidal, Ali Aoun qui a été écarté de son poste d’une manière peu élégante, malgré les résultats probants enregistrés par Saidal, fleuron de l’industrie pharmaceutique en Algérie.

Amir Hani

Envoyer un commentaire

0Shares