BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le Symposium sur le football national accouche de 88 recommandations

DIA-12 décembre 2017: Le symposium sur le renouveau du football national dont les travaux ont pris fin mardi soir, après deux jours de réunion, ont abouti à 88 recommandations à même de relancer le football en Algérie. Il s’agit d’une feuille de route (ou d’un programme) qui sera appliquée -si application il y aura- par la FAF.
Pour le président de la Fédération algérienne de football, Kheïreddine Zetchi, ce symposium a été une « réussite ».
« Je peux vous assurer que le symposium a été une réussite. Les recommandations qui seront débattues par les membres du bureau fédéral lors de sa prochaine réunion le 25 décembre, sont applicables, alors que d’autres ne sont pas du ressort de la FAF », a indiqué Zetchi lors d’une conférence de presse animée au terme de ce symposium.
Il a annoncé une série de réunions avec le ministre de la Jeunesse et des Sports pour étudier les différents dossiers et prendre les décisions les plus urgentes.
Zetchi s’attaque à Raouraoua et annonce l’échec du professionnalisme
Le président de la FAF a estimé que le professionnalisme, lancé en 2010, a été un « échec », suggérant de le revoir pour sortir de la situation dans laquelle se débat le football algérien. « Il faut trouver un autre modèle de professionnalisme qui prenne en compte la réalité économique du pays », a soutenu Zetchi.
En fait, Zetchi s’attaque directement à l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, sachant que le professionnalisme, décidé par le président de la Répuboique, a été instauré au temps de Raouraoua.
En ce sens, Zetchi s’est dit « choqué » de l’absence à ce symposium de la majorité des présidents des clubs professionnels et des entraîneurs de l’élite pour le renouveau du football algérien. Tout ce monde est considéré comme étant pro-Raouraoua !
Audit financier des clubs professionnels
Du fait de l’échec du professionnalisme en Algérie, la FAF envisage d’aller vers un audit financier et organisationnel des clubs professionnels.
Il s’agit de réduire la masse salariale des clubs actuels afin de l’intégrer dans le périmètre de la légalité au plan fiscal et social et d’assurer un financement adéquat durant la période de transition tout en préconisant un traitement  uniforme des dettes fiscales et sociales en contrepartie d’une redéfinition du statut du club professionnel, selon l’atelier consacré au professionnalisme, le financement, le sponsoring et les droits TV durant ce symposium.
Le déblocage des droits TV a été également préconisé pour honorer certaines dettes des clubs professionnels ainsi que la mise en place d’un organe de contrôle veillant à la répartition et à la régulation des ressources du sponsoring au profit des clubs au même titre que la publicité.
Il a été aussi recommandé l’instauration des règles et procédures pour faire émerger trois statuts types de clubs : professionnel, semi-professionnel et amateur et mettre en place un nouveau cahier de charges avec l’instauration d’une période de transition de quatre ans pour faciliter une action structurante inscrite dans la durée en vue de faire émerger des clubs semi-professionnels ou professionnels viables au plan économique et sportif.
Le redressement du football algérien exige plus de sérénité et de patience
Par ailleurs, le président de la FAF a estimé  qu’il faut davantage de temps, de patience et de sérénité pour pouvoir redresser la situation du football algérien qui traverse des moments difficiles après une période d’euphorie.
 »Nous sommes sortis de ce symposium avec beaucoup de points positifs, mais j’assure que je n’ai pas une baguette magique pour mettre en application, du jour au lendemain, toutes les recommandations de cette rencontre », a indiqué Zetchi.
 » Même si on arrive à appliquer toutes les recommandations, dont plusieurs dépassent nos prérogatives, il faudra du temps pour récolter les fruits. De ce fait, il ne faut pas s’attendre à des miracles dès demain» , a-t-il averti.
Une commission de suivi de l’application des résolutions de ce symposium sera installée dès le prochain bureau fédéral.
Rejet de la candidature d’Ould Zmirli ;  la FAF n’a reçu aucune notification
Sur un autre registre le président de la FAF a indiqué que la fédération n’a reçu pour le moment aucune notification de la CAF concernant un éventuel rejet de la candidature du vice-président de la FAF Bachir Ould Zmirli aux élections du Comité exécutif de l’instance continentale.
« Pour le moment, nous n’avons reçu aucune notification de la CAF nous informant du rejet de la candidature de Ould Zmirli. Je tiens à préciser que le dossier a été déposé dans les délais, soit jeudi dernier avant minuit. S’il y aura un autre motif de rejet, nous allons puiser toutes les voies de recours possibles pour faire valoir nos droits, quitte à solliciter un arbitrage du tribunal arbitral du sport (TAS) », a affirmé le président de la FAF.
Nassim Fateh 
 
 
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-APN VIDE

Refus des députés d’appliquer des sanctions financières contre l’absentéisme à l’APN

DIA-17 janvier 2018: Les députés de l’Assemblée nationale populaire (APN) temporisent et refusent de signer ...