DIA | Un agent de la mairie d’El Biar refuse d’inscrire un prénom amazigh d’origine Touareg
52848
post-template-default,single,single-post,postid-52848,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Un agent de la mairie d’El Biar refuse d’inscrire un prénom amazigh d’origine Touareg

DIA-11 juillet 2020: L’affaire a fait un grand bruit sur les réseaux sociaux : un citoyen algérien résidant à El Biar, s’est indigné à travers un post Facebook après le refus du chef de service de l’état civil de la mairie d’El Biar d’inscrire son fils avec un prénom Amazigh. Les parents avaient décidé de nommer leur nouveau né: Mastan, « se basant sur l’existence historique du prénom, qui est d’origine touareg, autrement dit Amazigh ». Mais le chef de service de l’état civil de la mairie d’El Biar n’a pas voulu inscrire mon fils sous prétexte qu’il ne trouve pas le prénom écrit en langue Arabe sur sa liste et sur Google. Devant la protestation du père, le responsable de l’administration de la mairie lui a répondu : « aller voir le procureur de la République ». « Nous sommes en 2020, les mêmes pratiques se reproduisent dans une administration régie par l’obscurantisme, le régionalisme, le racisme et la bureaucratie », s’indigne Adel qui se dit être victime d’une injustice profonde et qui se serait cru à l’époque du colonialisme.

Réagissant à cette affaire,  un citoyen d’El Biar a précisé, dans autre post facebook, qu’entre 1995 et 2004, il avait inscrit ses enfants à la mairie d’El Biar avec des prénoms berbères comme Aghilas, Tanina et Tinhinan. Il faut dire qu’à l’époque c’est le RCD qui dirigeait l’APC.  Aujourd’hui la mairie est dirigée par le FLN qui n’est pas trop porté sur la culture amazigh, oubliant au passage que tamazight est devenue langue officielle.

Amel Bouchaib