DIA | Un bijoutier tué dans un cambriolage à Draria : Les auteurs du crime arrêtés (Vidéo)
53977
post-template-default,single,single-post,postid-53977,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Un bijoutier tué dans un cambriolage à Draria : Les auteurs du crime arrêtés (Vidéo)

DIA-17 août 2020: Un groupe de trois individus ont tué cet midi-après un bijoutier à Draria, après avoir tenté de le voler. Les faits se sont déroulé vers 15h30 à Draria, quand un groupe de trois personnes se sont présenté à la “bijouterie Karim” muni d’armes blanches afin de braquer le magasin. Le jeune bijoutier, qui était seul a tenté de les empêcher de cambrioler son magasin et dans une lutte sans merci, le courageux commerçant a reçu plusieurs coups de couteau mortels. Les assaillants ont ensuite volé une grande quantité de bijoux avant de prendre la fuite vers une destination inconnue.

El Biar et Draria sous le choc

La nouvelle de l’assassinat du bijoutier a plongé les quartier de Draria ou s’est déroulé le drame et le quartier d’El Biar ou est issu le jeune de 45 ans et père de deux enfants dans une grande tristesse. L’homme était apprécié par tous pour son calme et sa sagesse. D’ailleurs la page facebook nass El Biar, a révélé l’identité du bijoutier: qui s’appelle Abdekrim Arhab, frère de l’ancien directeur du département cinéma au ministère de la Culture Hocine Arhab.   

La dépouille du défunt a été acheminée vers la morgue de l’hôpital de la ville. Tandis que les services de sécurité ont engagé rapidement les recherches sur les lieux du crime en consultant les caméras de surveillance.

Dans la soirée, Zoubir Fadel, journaliste et influenceur sur les réseaux sociaux a annoncé dans une vidéo que la police a arrêté les trois auteurs de ce crime crapuleux, après les avoir identifier à travers les empruntes et les captures vidéos.

Ce nouveau crime relance la question sur la violence dans la jeunesse algérienne et la prolifération des bandes armées d’épées et de couteau. 

Amel Bouchaib 

0Shares