DIA | Vacances d’été: Les destinations favorites des Algériens
20539
post-template-default,single,single-post,postid-20539,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Vacances d’été: Les destinations favorites des Algériens

DIA-28 juin 2017: Le ramadhan est passé, place maintenant aux vacances. Et qui dit vacances dit dépenses. Et qui dit dépenses par les temps qui court dit bien évidemment  rationalisation. Entre  luxe, voyage modeste ou voyage basique, les destinations diffèrent selon les revenus et selon les couches sociales.

En effet,  ces dernières années les vacances ont été interrompu par le mois sacré, et donc maintenant que l’Aid el fitr a été fêté, les Algériens peuvent faire leurs valises et s’envoler vers de meilleurs cieux et profiter du soleil. Toutefois, les vacances demandent des dépenses, et chaque destination a son budget. Si certains ont des portefeuilles bien garni et peuvent s’offrir des séjours à la Costa Del Sol, Ibiza, Nice ou encore les iles, notamment les Seychelles et les Maldives, d’autres plus modestes se rabattent sur d’autres destinations pas moins paradisiaque mais avec un coup et frais relativement abordable. Et c’est le cas de la Turquie, de l’Espagne,  la Tunisie le Maroc ou l’Egypte.

Pour ce qui est de la Turquie,  elle  a connu ces dernières années un boom en matière de demande avec notamment l’importation de séries télévisées. Les Algériens, ou plutôt les Algériennes veulent découvrir à tout prix le vrai quotidien des Mohannad, Lamiss, Harim Al Soltane and Co. L’autre attrait de la Turquie réside  dans ses sites historiques et son Histoire notamment Istanbul ou encore la beauté de ses paysages et les plages qu’elle offre telles que Antalya et Izmir. Cette destination draine quelques 1.3 millions de touristes par an. Et les prix des billets ainsi que ceux du séjour (hôtels, restauration) conviennent à l’ensemble des bourses, que ce soit du cher au moins cher. Volet financier, un séjour de 07  jours, logés dans des hôtels trois à quatre étoiles coûterait entre 100 000 à 135 000 (billet d’avion/ frais de visas et hôtel inclus).

L’autre destination est l’Espagne, enfin  seulement quelques villes, car les Costa Del Sol, Costa Brava et Ibiza ne sont pas réservé aux bourses modestes, mais bien aux amateurs de Luxe et de nuit ambiancé. Toutefois, Barcelone, Alicante et Valence attire les Algériens qui commencent à découvrir ce pays, notamment en raison des prix extrêmement accessible.  Le seul hic pour cette destination c’est qu’il faut disposer d’un visa. La situation économique que traverse le pays l’a poussé à baisser ses prix et à offrir le meilleur à ses touristes pour le moindre prix, notamment l’alimentation et le transport, et ce, afin de détrôner les destinations habituelles des touristes.  Une dizaine de jours en Espagne couterait un budget à partir de  110.000 da.

Parmi les destinations prisées des Algériens figurent également le Maroc, qui reste une valeur sure avec sa première ville économique Casablanca, mais également Tanger, Agadir et Saidia. Le pays attire 800.000 touristes annuellement, et il faut compter un budget à partir de 120.000 da pour pouvoir se poser une semaine chez nos voisins.  

Mais la destination favorite des Algériens reste bien évidemment la Tunisie. Notamment en raison  des frontières ouvertes, l’absence de visa et les relations diplomatiques qui font de la Tunisie une destination privilégiée. Mais également les tarifs, car un séjour en Tunisie dans un hôtel 4 étoiles débute à partir de 40.000 da seulement.  L’accès par route est un atout qui permet aux petits budgets d’envisager des vacances. Les villes de Sousa, Monastir, Hammamet attire 1.8 millions de touristes chaque année.  

La Croatie et les destinations « exotiques » en vogue

L’ensemble de ces destinations offre un avantage considérable aux touristes Algériens. Il s’agit bien évidemment de leur accès sans visa, mise à part l’Espagne, mais qui toutefois ne noie pas les demandeurs dans la paperasse et les difficultés. Les contraintes des visas et les longs délais nécessaires pour l’obtention d’un rendez-vous au niveau des consulats poussent les vacanciers à rechercher une destination « facile sans contraintes administratives » et les destinations cités font le bonheur des touristes Algériens.

Toutefois,  l’on assiste ces dernières années à un changement de cartographie de destinations, puisque désormais les Algériens s’essayent à de nouvelles destinations « exotiques » qui n’étaient pas accessible ni envisageable par le passée, mais qui restent toutefois un peu cher et attirent une certaine catégorie de touristes. C’est le cas des pays de l’Asie, notamment la Thaïlande et la Malaisie. Pour un séjour de 07 jours à Phuket (Thailande) par exemple il faut compter un budget de  198.000 da. Un tarif qui inclut le billet d’avion, les frais de visa et un hôtel de 4 étoiles. Pour la Malaisie il faut prévoir une enveloppe de 148.000 DA minimum.  

Les Maldives et  les Seychelles font également partie des nouvelles destinations phare des « riche » Algériens. 

Pour les jeunes, et plus particulièrement les « fêtards noctambule » la Croatie est désormais « the place to be« . Bien que faisant partie de l’Union Européenne, la Croatie offre tout ce qu’il y’a de mieux pour les amateurs de soirée ambiancé et « arrosée« . Et cerise sur le gâteau, contrairement à Ibiza ou à la Costa Del sol, la Croatie affiche des prix très attractifs. 

Il faut dire que  les Algériens n’ont pas un vaste choix. Quarante-sept destinations seulement, la plupart en Afrique, leur sont accessibles sans visa. L’Algérie est ainsi classée à la 80e place mondiale selon le classement 2017  des passeports les plus puissants établie par le Consortium « Henely and Partners ». Ainsi, selon leur budget, les Algériens tentent de trouver la meilleure destination pour s’échapper de leur quotidien et profiter du soleil et de la mer.

Lamine Réda

 

 

Envoyer un commentaire

0Shares