BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Limogeage du ministre MPA : Un coup dur pour Benyounes

DIA- 28 mai 2017: Le limogeage du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Messaoud Benagoun, ministre du Mouvement populaire algérien (MPA), deux jours après sa désignation, est un sérieux revers pour son parti. La présidence de la République qui a démis le ministre de ses fonctions, a précisé que c’est le MPA qui a présenté Benagoun comme étant une «grande compétence».
Par la suite, il s’est avéré que le malheureux ministre traîne des casseroles en justice et son profil ne lui permet pas d’occuper une fonction de haut cadre de l’Etat. Le limogeage du ministre est insolite certes, mais cela nous renseigne sur la manière avec laquelle il a été désigné, sachant qu’une enquête d’habilitation devrait être effectuée sur lui.
L’épisode de ce ministre fait partie d’une série de punitions prises par le Pouvoir à l’encontre Amara Benyounes, selon une source du ministère du Tourisme. Il semble que Benyounes est rejeté par le Pouvoir. Plusieurs indices laissent croire qu’il est devenu «indésirable», a-t-on expliqué.
Deux punitions ont été prises contre Benyounes lors des dernières élections législatives. Le MPA n’a obtenu aucun siège en Kabylie, à savoir dans les wilayas de Tizi Ouzou, Bejaia et Bouira. Benyounes avait toujours présenté la Kabylie comme étant son fief, ce qui ne semble pas être le cas puisqu’il n’a aucun poids dans cette région, selon les résultats des dernières législatives.
Benyounes a également été puni à Alger où il a présenté son frère comme tête de liste, en l’occurrence Idir Benyounes qui est  directeur de la publication du quotidien La Dépêche de Kabylie. Benyounes a été privé de sièges dans des wilayas hautement symbolique pour le parti. Cette tactique consistait à empêcher Benyounes de placer ses poulains au gouvernement, a-t-on encore expliqué !
La même source explique que le discours en off développé par Benyounes, considéré comme étant une personne mercantile, n’a pas plaidé en sa faveur. Les prises position de Benyounes et surtout ses visés ont été contre-productives pour lui qui ambitionnait de revenir en politique.
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-DIRECTEUR DES CHAÏNES PRIVEES

Le gouvernement va autoriser seulement sept chaînes privées

DIA- 18 octobre 2017: L’arrêté portant lancement de l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de ...

2 commentaires

  1. le roi de la chitta ou la chitta d’or 20145/2015 n’a que ce qu’il mérite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *