BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

La reporter algérienne Samira Mouaki touchée par le tir d’un sniper de Daesh en Irak

DIA-13 février 2017: Triste nouvelle. La journaliste Algérienne Samira Mouaki, qui travaille au sein de la chaine privée « Echourouk » aurait été la cible d’un sniper de Daech à l’Ouest de Talaafer, près de Mossoul (Irak). La journaliste aurait été touchée à la tête et se trouverait actuellement dans le coma.

Des sources médiatiques irakiennes, ainsi que quelques-uns de ses confrères Algériens confirment l’information.

Selon un communiqué de la Force de Mobilisation Populaire (FMP) « Hachd Al-Chaabi », la journaliste qui avait fait des reportages de guerre sa spécialité, faisait partie de l’équipe médiatique qui accompagnait le FMP. Le même communiqué relate les faits et explique que la journaliste a été touchée par une balle d’un sniper de Daech au bas de la tête. D’autres sources indiquent qu’elle est dans un état comateux et se trouverait actuellement à l’hôpital.  Un avion aurait été mobilisé par les autorités irakiennes pour la transporter jusqu’à l’hôpital de Bagdad.

De son côté, le Président de l’observatoire Irakien des libertés de la presse, souligne que la journaliste a été touchée aujourd’hui vers 9h00 du matin à la tête, plus exactement sous l’oreille.

Pour rappel, Samira Mouaki a été plusieurs fois menacée par des groupes terroristes, mais n’a jamais renoncé à sa profession. Elle s’est illustrée notamment par la traversée de la méditerranée avec des harragas et a failli mourir à plusieurs reprises. Grande aventurière, elle a souhaité suivre en tant que reporter de guerre pour le compte de la chaîne Echourouk News, la bataille de Mossoul en Irak.   

Lamine Réda 

DIA-SAMIA MOUAKI

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-messahel-libye

INFO DIA: Le président du Conseil libyen Faiz Serradj à Alger ce samedi

DIA-27 juillet 2017: Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’entente nationale de Libye, Faïz ...

3 commentaires

  1. Certe le risque du metier est tres grand mais aussi une performance dans les anales du journalisme algerien…une nouvelle ere qui s’ouvre pour un journalisme reel et efficace et de qualite…bon retablissement a notre courageuse journaliste pionniere..

  2. comme on dit qu une image vaut mille mots, je dirai aussi qu il y a un type de femmes qui vaut mille hommes, et c est ce que je pense de cette fille qui sort de l ordinaire, et pour qui j ai beaucoup de respect et d admiration.et puisse Dieu lui donner une prompte guerison et la proteger dans ses futures aventures.

  3. Que dieu protège cette courageuse journaliste et qu’elle revienne saine et sauve en Algérie, entière et cerebralement intacte. Rabi ichaffik Samira, dame courage!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *