DIA | Absence inexpliquée des autorités et des officiels à l’inauguration d’une statue à l’effigie de Chachnaq
58793
post-template-default,single,single-post,postid-58793,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Absence inexpliquée des autorités et des officiels à l’inauguration d’une statue à l’effigie de Chachnaq

DIA-21 JANVIER 2021: L’inauguration d’une statue à l’effigie du Pharaon amazigh Chachnaq (Sheshonq 1er) ce samedi à Tizi Ouzou, a été marquée par l’absence des autorités et des officiels. Le seul officiel présent était le secrétaire général de la wilaya. Selon la dépêche de l’APS, aucun officiel ou ministre du gouvernement n’était présent. Une absence qui en dit long sur les intentions des uns et des autres.

Pourtant cette cérémonie a coïncidé avec célébration du nouvel an amazigh 2971 en ce le 12 janvier 2021, sachant que cette journée a été décrétée fête nationale, chômée et payée. L’absence des autorités demeure inexpliquée, d’autant plus que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé ses meilleurs vœux au peuple algérien à l’occasion de ce nouvel an amazigh.

“A l’occasion du nouvel an amazigh, je tiens à exprimer à tout le peuple algérien mes meilleurs vœux et  souhaits, priant Dieu Le Tout-Puissant que cette année soit porteuse de bien-être, de bénédictions et de prospérité. +Assegas amegaz+”,  a écrit le Président Tebboune sur sa page Twitter.

Le roi Chachnaq avait régné sur l’Egypte ancienne, à la mort de son beau-père Psousennès II, et fondateur de la 22ème dynastie en 950 avant J-C.

Selon l’APS, la cérémonie a été marquée par la présence d’une foule de citoyens venus de différentes wilayas, d’élus locaux et nationaux et du secrétaire général de wilaya, représentant du wali Mahmoud Djamaa.

Les deux artistes sculpteurs, qui ont réalisé la statue de Chachnaq 1er qui fait 4,4 m de haut, financée par l’Assemblée populaire de wilaya (APW) pour un montant de 6 millions de DA, en l’occurrence, Hamid Ferdi et Salmi Samir, étaient également présents à la cérémonie d’inauguration.

Le choix par l’APW du jour de Yennayer comme date pour ériger cette statue, “est une façon de rendre hommage à Chachnaq et un rappel d’une page glorieuse de l’Histoire de l’Algérie et de toute l’Afrique du nord”, a indiqué le président d’APW par intérim Ferhat Saadoud. 

Dans le sillage de cette inauguration une conférence sur Chachnaq et sur Yennayer a été organisée par l’APW au niveau de l’hémicycle Rabah Aïssat et animée par l’écrivain Brahim Tazaghart, qui a souligné que Chachnaq est un symbole unificateur des Algérien et de tous les peuples de l’Afrique du nord”.  Regrettable de la part des autorités du pays qui ne manquent pas d’appeler à l’édification d’un front national interne, sachant que l’Histoire de l’Algérie et ses héros historiques représentent un facteur à même de d’union et d’unité. 

Amir Hani

1 Comment

  • rahmouni
    18 janvier 2021 10:40

    bravo le registre de l’histoire détient toujours la vérité car son empreinte est tout les temps derrière nous en ne peut mentir ou détourner un passé

Envoyer un commentaire