DIA | Affaire Future gate: Une année de prison pour Rifka, Numdia Lezzoul et Stanley
67559
post-template-default,single,single-post,postid-67559,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Affaire Future gate: Une année de prison pour Rifka, Numdia Lezzoul et Stanley

DIA-17 juin 2022: Le verdict du procès de l’arnaque dont été victimes des étudiants algériens qui voulaient poursuivre leurs études supérieurs à l’étranger notamment en Ukraine et en Turquie a été rendu ce jeudi 16 juin par le tribunal de Dar El Beida à Alger.

Ainsi le tribunal a condamné les trois influenceurs poursuivis dans la même affaire qui a défrayé la chronique ces derniers jours en Algérie, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley à une année de prison ferme et 100 000 dinars d’amende chacun.

Le principal accusé, Oussama Rezagui, gérant de l’agence Futur Gate, a écopé d’une lourde peine : 7 ans de prison ferme assortis de 7 millions de dinars d’amende.

Deux de ses assistantes ont en outre été condamnées à une année de prison ferme et une autre employée de l’agence a écopé de 12 mois de prison, dont 4 mois ferme.

Les mis en cause sont accusés d’avoir arnaqué des étudiants algériens voulant s’inscrire dans les universités étrangères, notamment en Ukraine, en Turquie et en Russie. Ils ont été arrêtés en janvier dernier et placés en détention provisoire. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, vol et escroquerie.

L’agence Future Gate s’engageait à prendre en charge tout le processus d’inscription, y compris l’hébergement, moyennant de fortes sommes d’argent. Plusieurs étudiants qui lui ont fait confiance se sont retrouvés livrés à eux-mêmes une fois à l’étranger. L’agence faisait appel aux influenceurs cités pour faire connaître ses services.

Lors du procès, le parquet a requis  8 ans de prison ferme pour Oussama Rezaki, cinq ans contre Seif Eddine Rezaki et Amine Hamouda.  Le procureur de la République a requis une peine de trois ans de prison ferme contre Souad Amara et deux ans de prison contre les deux secrétaires poursuivies dans cette l’affaire, Djebali Lina et Taibi Nadjet, risquent jusqu’à deux ans de prison ferme.

Le parquet a requis un an de prison pour chacun des trois influenceurs, Numidia Lezoul, Farouk Boudjemline (Rifka) et Mohamed Aberkane (Stanley).

Cette affaire a freiné la force des influenceurs sur les réseaux sociaux, ces derniers ont sensiblement déserté la toile, certains ont même fermé leur compte, sur les conseils de leur famille.

Amel Bouchaib 

1 Comment

  • Mellah hocine
    18 juin 2022 14:30

    Des influences en Algérie ? Cela ne doit pas exister . Mais régler des sommes astronomiques à une agence pour se retrouver en situation irrégulière dans un pays étranger , c’est un crime.
    Pourtant , il reste un organisme sérieux qui a placé des milliers d’étudiants algériens en Russie , c’est RACUS. En effet des amis ont envoyé leurs enfants par cette agence , ils ne le regrettent pas , puisque les jeunes étudiants sont accueillis à l’aéroport de Moscou puis accompagnés vers leur campus où ils sont installés dans leur chambre.
    Et ce sont des milliers de garçons et de filles qui ont choisi ce très beau pays.
    Accueil fraternel et sécurisé dans ce pays où l’algérien est le bienvenu.

Envoyer un commentaire

0Shares