DIA | Algérie: les exportations d’hydrocarbures s’élèveraient à 50 milliards de dollars en 2022
69892
post-template-default,single,single-post,postid-69892,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Algérie: les exportations d’hydrocarbures s’élèveraient à 50 milliards de dollars en 2022

DIA-03 octobre 2022: Les exportations d’hydrocarbures sont attendues à hauteur de 50 milliards de dollars en 2022. C’est ce qu’on apprend d’un rapport gouvernemental présenté ce lundi par le premier ministre Aïmene Benabderrahmane à l’Assemblée populaire nationale.
Le premier ministre a présenté aux députés la déclaration de politique commune du gouvernement dressant le bilan du travail du pouvoir exécutif en 2021-2022, en premier lieu dans le domaine économique et social, la politique étrangère, la sécurité nationale et la défense, selon l’agence Algérie Presse Service.
Selon M. Benabderrahmane, les exportations d’hydrocarbures sont attendues à hauteur de 50 milliards de dollars en 2022 ce qui est 45% supérieur à 2021. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles se sont élevées à 5,03 milliards de dollars en 2021 et à 2,25 milliards de dollars en 2020.
Comme l’a fait savoir le premier ministre, le pays a connu une croissance de 4,7% en 2021. Concernant la balance commerciale, un excédent de 1,6 milliard a été enregistré en 2021 contre un déficit de 10,6 milliards en 2020.
Le premier ministre a précisé que le gouvernement était déterminé à remplir ses engagements malgré les difficultés auxquelles le pays doit faire face suite à la situation économique et géopolitique difficile à l’international. Et d’ajouter que ces difficultés n’ont pas ébranlé la détermination de l’État algérien à garder son caractère social.

Envoyer un commentaire

0Shares