DIA | Coupe du monde : pas d’écran géant dans plusieurs grandes villes françaises
69888
post-template-default,single,single-post,postid-69888,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Coupe du monde : pas d’écran géant dans plusieurs grandes villes françaises

DIA-03 octobre 2022: «Gabegie énergétique», «retransmission indécente», «maltraitances», «droits de l’homme bafoués»… Quelques grandes villes françaises ont annoncé leur désapprobation de la tenue de la Coupe du monde au Qatar en refusant d’installer des écrans géants.

Bordeaux, Lille, Reims, Strasbourg… Plusieurs villes françaises désapprouvent la Coupe du monde 2022 (20 novembre-18 décembre) au Qatar et ont annoncé en conséquence leur refus d’installer des écrans géants. « Nous ne diffuserons aucun match sur écran géant », a déclaré samedi dernier dans un tweet la maire socialiste de Lille, Martine Aubry. « Je ne cautionne pas l’organisation de cette compétition dans ce pays », a pour sa part indiqué le maire de Rodez Christian Teyssèdre. Le maire de Reims Arnaud Robinet parle, lui, « d’un des événements les plus controversés de l’histoire du sport ».

Première raison avancée par les différents maires et conseils municipaux, la « gabegie énergétique » que représente ce Mondial. L’expression est de Pierre Hurmic, maire écologiste de Bordeaux. Sa ville est la dernière à avoir emboîté le pas de cette série de boycotts. « Je ne veux pas être accusé de complicité avec une telle manifestation. Cette retransmission serait indécente au moment où on appelle nos…

Envoyer un commentaire

0Shares