DIA | Algériens en attente à Roissy : le tribunal de Paris donne raison à Air Algérie
60317
post-template-default,single,single-post,postid-60317,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Algériens en attente à Roissy : le tribunal de Paris donne raison à Air Algérie

DIA-30 mars 2021: Depuis plus d’un mois, 26 ressortissants algériens sont bloqués dans le terminal 2E de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Leurs avocats, Mes Karima Hadj Said et Alexandre André, avaient saisi le tribunal administratif de Paris en référé pour demander à la compagnie aérienne Air Algérie d’amener les passagers jusqu’à Alger, leur destination finale. Selon les informations du Monde , cette requête a été rejetée lundi 29 mars. Le tribunal a estimé que le refus par la compagnie d’embarquer les ressortissants algériens résultait de la décision prise par les autorités algériennes de fermer les frontières du pays.

Les 26 passagers, parmi lesquels se trouvent des familles avec de jeunes enfants et une personne âgée de 75 ans, avaient décollé de l’aéroport de Londres-Heathrow le 26 février dernier, avec Alger pour destination finale, en passant par Paris. Cette escale s’est transformée en long cauchemar : les voyageurs sont bloqués dans l’aéroport où ils dorment sur les banquettes ou à même le sol.

En raison de la crise sanitaire, l’Algérie refuse leur embarquement. Le pays a, depuis le 1er mars, suspendu les vols de rapatriement à destination d’Alger, à l’exception de motifs impérieux. Le risque de blocage aurait été notifié aux passagers avant leur départ de Londres, selon un communiqué de l’ambassade d’Algérie en France, ce que réfutent les passagers.

Envoyer un commentaire

0Shares