DIA | Les Algériens envahissent la Tunisie: L’échec des politiques touristiques en Algérie
8666
post-template-default,single,single-post,postid-8666,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les Algériens envahissent la Tunisie: L’échec des politiques touristiques en Algérie

DIA-09 août 2016: Les discours tenus par les différents ministres qui se sont succédé à la tête du ministère du Tourisme se sont avérés vides et creux. De Nouredine Moussa à Abdelwahab Nouri en passant par les Cherif Rahmani, Mohamed Amine Hadj-Said, Nouria Yamina Zerhouni et Amar Ghoul, tous ces ministres auront œuvré à bureaucratiser le tourisme.
Aujourd’hui, la gestion du secteur du tourisme a donné des résultats décevants. Les Algériens fuient le pays et envahissent la Tunisie. L’exemple de la Tunisie demeure édifiant dans la mesure où il s’agit d’un pays voisin qui n’est pas aussi développé et aussi riche que l’Algérie.
En ce sens, on n’osera pas comparer l’Algérie aux autres pays visités en masse par les Algériens, tels que l’Espagne, le Portugal ou la Turquie. Ces pays sont plus développés que l’Algérie. Cependant, la ruée des Algériens vers la Tunisie devrait donner à réfléchir à nos responsables et ministres qui inventent de faux chiffres et des statistiques qu’ils finissent par croire.
La réalité est là : les Algériens désertent leur propre pays pour passer des vacances en Tunisie. Et pourtant, l’Algérie et la Tunisie ont le même littoral et la même mer la Méditerranée. A la différence, les Tunisiens ont su exploiter tous leurs atouts et potentialités touristiques pour attirer le maximum d’Algériens.
Pendant ce temps, nos ministres et responsables continuent de vanter le Schéma national de l’aménagement touristique (SNAT) qui fait partie du Schéma directeur de l’aménagement du territoire (SDAT) à l’horizon 2030. Ils sont fort quand il s’agit de théorie et de stratégie d’avenir !
Pour rappel, le SNAT se base sur cinq piliers, dont le plan qualité tourisme qui accorde une importance capitale à l’amélioration de la destination Algérie. Le deuxième pilier est en relation avec le plan qualité tourisme, à savoir la formation pour laquelle une grande importance a été accordée par l’Etat dans le but d’améliorer la qualité des prestations de service.
Le troisième pilier de ce Schéma concerne l’encouragement de l’investissement pour remédier au déficit du parc hôtelier en Algérie. Le quatrième pilier est relatif au financement et le ministère du Tourisme offre un accompagnement financier aux investisseurs à travers les banques qui hésitent à adhérer à cette démarche. Enfin le dernier pilier concerne l’intersectorialité dans la mesure où le tourisme ne peut être développé sans le développement d’autres secteurs.
En théorie, le SNAT qui a été adopté par l’APN en 2009, devrait faire du tourisme une alternative au pétrole en Algérie. Mais dans les faits, c’est le contraire qui se produit. Les Algériens qui envahissent la Tunisie ignorent l’existence du SNAT ou autres stratégies de développement du tourisme.  
C’est dire que le SNAT et autres SDAT sont des leurres entretenus par des ministres qui, en fait, n’ont jamais cru en la relance du tourisme en Algérie. Notre pays est gâté par la nature puisqu’il est possible de développer différents types de tourisme (sahariens, de montagnes, balnéaires, culturel, cultuel…). Il ne manque que le savoir-faire, quand on sait que les professionnels du tourisme ont été contraints de changer d’activités à cause de la bureaucratisation d’un secteur stratégique qui aurait pu faire de l’Algérie la première destination touristique dans le Maghreb voire dans le bassin méditerranéen.
Pendant ce temps, le ministère du Tourisme communiquent des statistiques dans lesquels les Algériens d’outre-mer qui viennent en visite familiale chaque été sont considérés comme des…touristes !
Mohamed Nassim

3 Comments

  • hakim belabes
    9 août 2016 22:16

    le problème est a traiter en profondeur. on ne pourra jamais développer une politique touristique tant que le social règnera au sein des structures touristiques.
    l’accueil est à revoir, les prestations diverses aussi. celui qui commet une faute n’est pas sanctionner; des élément servant à la gestion de la structure est détourner à des fins personnels(couverts-victuailles- etc….)
    par les employés de la structure.
    malheureux car on rencontre tout cela tant dans les établissement étrangers que locaux.
    ce qui étonne c’est que même au sein de chaine de renommée mondiale ce fléau existe(malversations-détournements,….) ce qui pousse le touriste algérien à voir ailleurs entre autre les pays voisins

  • mansouri
    10 août 2016 13:29

    Pour développer le tourisme il faudrait développer les autres secteurs comme le transport arien et ferroviaire, les distractions, , les espaces verts, etc..En d autre terme il faut un chantier et un travail colossal aussi au niveau de la formation. Les restaurants devraient être gérés par des professionnels et avoir au moins des toilettes propres pour la clientèle. Sur les routes nationales , le stress est permanent car il y a des barrages de police et gendarmerie partout parfois a une intervalle de 01 km. Avec cela il y a fouilles de bagages pour les touristes et ceci n arrivent que chez nous en Algérie .Dans tous les pays du monde le service de securite travaille en tenue civile d un manière discrète et efficace . Ceci engendre un climat d insécurité, de peur et de stress permanent chez le touriste local et étranger. Il faut signaler que nos villes sont défigurées par l absence de verdure et d espaces verts et d une architecture archaïque et triste. Nos rues sont jonchées de détritus et d ordures ménagères . Les dos d âne sont implantes d une manière anarchiques un peu partout, L investisseur, le vrai professionnel ne viendra jamais car pour démarrer un projet la bureaucratie il vous faudra plus de 05 années. Au ministère du tourisme, au niveau de la Duch , le calvaire est omniprésent. Donc arrêtez vos propos de démagogues .

Envoyer un commentaire

0Shares