DIA | Belmadi en colère contre les décisions de la CAF et de la FIFA (Vidéo)
65884
post-template-default,single,single-post,postid-65884,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Belmadi en colère contre les décisions de la CAF et de la FIFA (Vidéo)

DIA-31 décembre 2021: Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, n’a pas caché son dégout vis-à-vis des dernières décisions pour ne pas dire des dépassements de la FIFA et de la CAF qui ont privé les équipes nationales africaines, devant participer à la CAN du Cameroun, de leurs internationaux évoluant en Europe.

Belmadi qui a animé ce jeudi une conférence de presse à Doha (Qatar) où l’équipe nationale est en regroupement, s’est interdit de s’exprimer sur les décisions injustes de la FIFA par « obligation de réserve ». Il craignait d’être sanctionné par la CAF ou la FIFA surtout que l’équipe nationale de football qui est champion d’Afrique en titre est ciblée de toutes parts.

Pour rappel, la FIFA a autorisé les clubs européens à garder leurs internationaux africains et de ne les libérer qu’à partir du 3 janvier, sachant que la CAN débutera le 9 janvier et s’étalera jusqu’au 7 février 2022.

La FIFA a cédé à la pression des clubs européens qui voulaient, dans un premier temps, reporter la phase finale de cette CAN au mois de juin prochain. Devant le refus du Cameroun qui accueille cette édition, les clubs européens ont refusé de libérer les joueurs à temps, sachant que lorsqu’il s’agit de la coupe du monde, les joueurs internationaux sont mis à la disposition de leurs équipes nationales respectives, un mois à l’avance.

Cette situation perturbe la préparation des sélections africaines en prévision de la CAN du Cameroun. C’est la raison pour laquelle Belmadi est désabusé par la CAF qui subit la dictature de la FIFA.

La pandémie du Covid-19 a davantage compliqué la situation puisqu’en plus de l’indisponibilité des joueurs évoluant en Europe, d’autres joueurs sont atteints de Covid. Du coup, Belmadi s’est retrouvé avec un affectif réduit et songe à annuler carrément le match amical contre le Gambie, prévu samedi prochain, 1er janvier.

« Je ne sais pas comment expliquer la décision de la FIFA. C’est aux médias de relayer ce qui a motivé l’instance mondiale. On ne prend pas en considération les préparations des sélections africaines. La CAN est une compétition d’envergure. Cette décision de laisser les joueurs en Europe jusqu’au 3 janvier était inattendue « , a-t-il regretté.

Belmadi a toujours faim des titres !

Qu’à cela ne tienne, Belmadi est resté de marbre et a lancé : « Il faut garder notre sang froid. Il y a des adjectifs pour qualifier ce genre de décisions. C’est aux médias de dire que le traitement est différencié selon la compétition. Je dis que nous sommes dans l’incompréhension et je n’irai pas plus loin ».

Pour ce qui est de la compétition, Belmadi a rassuré que l’Algérie ira au Cameroun avec l’ambition l’objectif d’aller chercher un deuxième trophée de rang.

« Nous sommes tenants du trophée. Nous allons aborder la compétition avec ambition, parce que nous voulons rendre notre peuple heureux. Nous avons vu la joie retrouvée avec cette Coupe arabe. La CAN 2019 était plus à notre portée que la coupe du monde, nous l’avons gagnée pour la première fois depuis 1990. On a clairement envie de remplir cette vitrine, de ramener des titres », a-t-il dit.

Pour rappel, l’Algérie évoluera dans le groupe E et entamera la compétition contre la Sierra Leone (11 janvier à 14h, heure algérienne), avant d’affronter la Guinée équatoriale (16 janvier à 20h), puis la Côte d’Ivoire (20 janvier, à 17h00).

 » Moi, je veux des titres. Aujourd’hui, j’ai faim de titres, envie qu’on respecte mon pays. Quand on voit notre drapeau pendant la coupe arabe, ce n’est pas du nationalisme bête et méchant, c’est l’envie de nous voir tout en haut. Cette flamme-là m’anime ».

Il a ajouté :  » Nous, nous ne lâcherons rien jusqu’au bout.  Tout le monde va vouloir nous faire tomber, encore plus la Côte d’Ivoire qui est d’ores et déjà non qualifiée pour la prochaine Coupe du Monde. Ils vont vouloir gagner cette CAN, nous, nous allons assumer. Nous voulons rester haut, nous voulons rester forts ».

Nassim Fateh

1 Comment

  • Inayas
    1 janvier 2022 12:57

    Belmadi fait trop de politique. Elle est du rôle de la FAF qui reste silencieuse.

Envoyer un commentaire

0Shares