DIA | Bouslimani promet une loi sur l’Information exhaustive pour consacrer le professionnalisme
66445
post-template-default,single,single-post,postid-66445,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Bouslimani promet une loi sur l’Information exhaustive pour consacrer le professionnalisme

DIA-15 février 2022: Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a promis que la nouvelle loi sur l’Information sera “exhaustive” dans le but de consacrer le “véritable” professionnalisme chez les journalistes.

Bouslimani qui s’exprimait au Forum de la Radio nationale, a indiqué que cette loi est dictée entre autres par l’émergence de la presse électronique d’où l’impérative réorganisation de l’activité des chaines de télévision privées. Il s’agit pour le ministre de “pallier les lacunes relevées au niveau de la loi sur l’Information 12-05 qui ne répond plus aux développements survenus sur la scène médiatique, mai aussi pour être au diapason de la nouvelle Constitution qui consacre la liberté d’expression”.

Il s’agit “d’aider le journaliste à être plus professionnel tout en améliorant ses conditions professionnelles », a-t-il dit. Il a aussi annoncé la création d’un “Conseil de la presse” constitué d'”experts et de journalistes expérimentés”, duquel découleront plusieurs commissions dont ” la Commission d’éthique professionnelle pour l’organisation du métier et la Commission de la carte de journaliste professionnel en vue d’assainir le secteur des intrus”.

Par ailleurs, il a rappelé que le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait exprimé “à mainte reprise sa volonté de soutenir la presse et la liberté d’expression ainsi que les règles de professionnalisme et de crédibilité pour disposer d’une presse forte et crédible”.

Il  a ajouté qu’une fois les lois sur l’Information et sur l’audiovisuel seront finalisées, visant à organiser notamment la presse électronique et les chaînes de télévision, il sera procédé à “l’élaboration d’autres lois qui n’existaient pas auparavant, comme la loi sur la publicité et les sondages”, a-t-il fait savoir.

Selon le ministre, il existe 130 sites électroniques certifiés conformément au décret exécutif de 2020, ont été recensés à ce jour.

Le ministre s’est également a domicilier en Algérie six chaînes de télévision agréées, lesquelles travaillent en offshore.

Amel Bouchaib

Envoyer un commentaire

0Shares