DIA | CAN : 8 morts dont un enfant dans une bousculade avant le match Cameroun-Comores
66199
post-template-default,single,single-post,postid-66199,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

CAN : 8 morts dont un enfant dans une bousculade avant le match Cameroun-Comores

DIA-25 janvier 2022: Une bousculade a fait huit morts et une cinquantaine de blessés lundi soir devant un stade de Yaoundé, avant un match de Coupe d’Afrique des nations entre le Cameroun et les Comores, selon les autorités. «Huit décès sont enregistrés», dont celui d’un enfant, a indiqué le ministère dans un rapport que s’est procuré l’AFP. Un premier bilan fourni plus tôt par la télévision publique camerounaise faisait état d’une «demi-douzaine de morts et des dizaines de blessés».
Selon le ministère de la Santé, la bousculade s’est produite à l’entrée sud du stade d’Olembé à Yaoundé. Les victimes ont été «immédiatement transportées» à bord d’ambulances mais «le trafic routier intense, a ralenti le transport», selon le rapport.

Un bébé piétiné
Un bébé aurait également été piétiné par la foule, toujours à l’extérieur du stade, au moment du contrôle du pass sanitaire, selon le ministère de la Santé. Le nourrisson, «immédiatement extirpé et conduit à l’hôpital général de Yaoundé» se trouve dans un état «médicalement stable», a précisé le ministère. Selon les autorités sanitaires, une cinquantaine de personnes ont été blessées, dont deux personnes polytraumatisées et deux autres souffrant de traumatismes crâniens.

La CAF, qui organise la compétition phare du continent, a dépêché son secrétaire général «au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé», selon un communiqué. «La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents», a poursuivi la Confédération.

Cette tragédie a eu lieu avant le match de huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, au cours duquel le Cameroun a battu les Comores 2-1. Quelques minutes après le coup de sifflet final de la rencontre, il n’y avait plus de trace de la bousculade aux abords du stade, a constaté un journaliste de l’AFP.

La confédération africaine de football (CAF) tiendra mardi matin à 09H30 (08H30 GMT) une «réunion de crise» avec le Comité d’organisation de la CAN, dédiée exclusivement aux questions de sécurité dans les stades, a déclaré à l’AFP une source proche de la CAF.

1 Comment

  • Mellah hocine
    25 janvier 2022 11:06

    C’est tout l’Afrique que nous avons devant nos yeux. Les organisateurs ainsi que la fédération camerounaise sont entièrement responsables de cette tragédie.
    Que se passe t il dans cette CAN ? Les organisateurs veulent , à tout prix, que le Cameroun remporté cette coupe quelque soient les moyens . La jauge décidée pour ce match était de 60 % de la capacité du stade , mais les organisateurs ont voulu la relever à 80 % , pas seulement , mais ils ont décidé d’ouvrir les portes du stade deux heures avant le match, ce qui provoqua des bousculades juste à la fermeture des portes avec un public immense qui attendait dehors.
    C’est une situation que nous vivons en Algérie lors des matchs importants , mais on a pu éviter des tragédies pareilles.

Envoyer un commentaire

0Shares