DIA | Conférence bilan du COA aux JO : L’émotion de Boulmerka et l’absence de Hammad (Vidéo)
64276
post-template-default,single,single-post,postid-64276,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Conférence bilan du COA aux JO : L’émotion de Boulmerka et l’absence de Hammad (Vidéo)

DIA-25 août 2021: Visiblement personne ne veut assumer ses responsabilités après la débâcle de Tokyo. En effet, contrairement aux engagements du nouveau ministre de la jeunesse et des sports Abderrezak Sebgag, afin d’acheminer les incompétents vers la porte de sortie, pour sa part le comité olympique et sportif Algérien, et qui est paradoxalement soutenu par le directeur général des sports M.Djeraoui, ne semble toujours pas apercevoir l’échec qui met en déficit réel de la performance sportive national.  

Eu égard, à la conférence de presse organisée mardi dernier au siège du COA, la cheffe de la délégation, Hassiba Boulmerka, s’est dit satisfaite de la mésaventure de nos athlètes d’élites au pays du soleil levant, une déclaration qui n’a d’ailleurs pas tardé à provoquer un tollé auprès de l’opinion publique et qui n’avait guère toléré cette sortie le moins qu’on puisse dire, provocatrice.    

Pourtant, additivement aux résultats catastrophiques ou doit-on dire médiocre, plusieurs parmi nos sportifs olympiens avaient sévèrement critiqué la mauvaise prise en charge par les dirigeants de la délégation algérienne à Tokyo, mais à croire la version du secrétaire général du COA, tout cela, ne sont que des allusions improvisées par des médias qui ne cherchent qu’à une dimension plus importante aux petites futilité, cela dit, seuls les résultats au vu du nombre des médailles obtenues peuvent cependant en témoigner. 

Dans ce même sillage, l’absence du président du Comité Sportif et Olympique Algérien (COA) Abderrahmane Hammad, pour telle conférence tant attendue, définie plus au moins la politique de la fuite en avant, et prévoit malheureusement, le sort inquiétant aux jeux méditerranéens prévus d’ici seulement 10 mois à Oran. 

Nassim Mohamed 

1 Comment

  • Mellah hocine
    25 août 2021 15:58

    Lorsque l’Algérien goutte aux délices de la rente , plus rien ne l’émeut , la tête devient froid et insensible aux critiques , le coeur , lui, devient inexistant , ne dit on qu’il est sans coeur.
    Boulmerka ou Hammad c’est du pareil au même , pourtant lorsqu’ils étaenit athlètes et qu’ils n’avaient pas goûté aux délices des palais , ils avaient l’Algérie dans le coeur.
    La machine du pouvoir les a broyés et essorés jusqu’a devenir comme tous ces responsables qui partent sans laisser le moindre bilan, où sont ces responsables qui peuvent leur demander des comptes ,dommage pour nos jeunes athlètes .

Envoyer un commentaire

0Shares