DIA | Confidentiel: Le juif marocain Yariv Elbaz, l’homme d’affaires des israéliens à Rabat (Vidéo)
58087
post-template-default,single,single-post,postid-58087,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Le juif marocain Yariv Elbaz, l’homme d’affaires des israéliens à Rabat (Vidéo)

DIA-24 Décembre 2020: Yariv Elbaz, l’homme d’affaires juif d’origine marocaine, serait l’ingénieur et un des parrains économique de l’accord de la normalisation entre le Maroc et Israël, a affirmé le New York Times dans ses dernières éditions. La chaîne algérienne Echorouk News lui a consacré un reportage édifiant qui lève le voile sur ce personnage sulfureux. 

Âgé de 44 ans, Yariv Elbaz, qui se met rarement sous les feux des projecteurs est un des plus importants hommes d’affaires dans le monde. Très proche de Jared Kushner, le conseiller et gendre du président américain Donald Trump, dont les origines sont juives, et qui a dirigé les négociations de l’accord du siècle et la normalisation arabo-israélienne, après plusieurs visites dans la région.
Yariv a également des relations de business avec Kushner, surtout dans certains pays africains comme le Gabon. Il a œuvré à la tâche de rapprocher les points de vue entre le Maroc, Israël et les Etats Unis depuis 2017. 

Selon le quotidien israélien Haaretz : « L’accord Jérusalem-Rabat a été conclu avec l’aide de l’investisseur juif marocain Yariv Elbaz, qui a des entreprises en Israël et a agi en tant qu’ “intermédiaire”. Selon IsraelValley deux autres hommes ont joué un rôle important dans l’accord : Reuven Azar, conseiller spécial de Benyamin Netanyahou et considéré comme proche du beau fils de Trump.

Très souvent cité également en « off », Yoshiyahu Yosef Pinto qui est un rabbin orthodoxe israélo-marocain qui dirige une organisation mondiale appelée Mosdot Shuva Israël. Basé à Ashdod et à New York, il est kabbaliste. Le journal économique Globes l’a nommé en 2012 comme l’un des dix rabbins les plus riches d’Israël.

Elbaz, propriétaire de la marque Tria parmi tant d’autres, entretient des relations avec plusieurs présidents de pays africains. En effet, il est très proche du président gabonais et de sa sœur, selon des sources proches qui le décrivent de timide et réservé et qui n’aime pas apparaître dans les fêtes, les événements ou les médias. Yariv est issu d’une famille marocaine originaire de Bejaâd (Bouabid Cherki), mais il a passé la majorité de son enfance dans la ville de Kénitra, où il a obtenu son bac en 1994, puis il quitta le Maroc pour la France afin de poursuivre ses études supérieures à Paris (Europe Paris), et ensuite aux Etats-Unis. 

« Diplômé de l’école de commerce ESCP Europe Paris (promotion 1998), Yariv Elbaz commence sa carrière de financier en France chez BNP avant d’y cofonder en 2001 le gestionnaire de portefeuille Keren Finance (1 milliard d’euros gérés aujourd’hui), qu’il quittera au bout de dix-huit mois pour créer une autre société de gestion, la Cogef, basée elle à Genève. Elbaz revendra ses parts en 2009 pour fonder en 2010 le groupe Ycap, installé à Luxembourg et à Paris. Une société dont il reste actionnaire mais où il n’exerce plus de fonction opérationnelle, indique-t-on à la direction de Forafric.

« C’est une personne à la fois brillante et opportuniste, témoigne un ancien collègue. Il a le sens des affaires et possède un énorme carnet d’adresses. » Très proche de Richard Attias, avec lequel il partage ses bureaux parisiens à deux pas du très chic hôtel George-V, il est régulièrement invité aux conférences du communicant franco-marocain.  

Envoyer un commentaire