DIA | Confidentiel : Le Maroc achète des drones (avions sans pilotes) auprès d’Israël
64263
post-template-default,single,single-post,postid-64263,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel : Le Maroc achète des drones (avions sans pilotes) auprès d’Israël

DIA-24 août 2021: Le Maroc confirme le soutien militaire d’Israël dans son plan de guerre contre le Polisario et son plan de déstabilisation et d’espionnage de l’Algérie.

C’est en tout cas, ce qu’a révélé le site Israël défense qui affirme que le Maroc fait de grands efforts pour acquérir des avions sans pilote, des armes de précision et des armes furtives dans le cadre du programme de modernisation de son armée de l’air. L’armée marocaine a fait appel à Israël pour acquérir des drones fabriqués par la société israélienne BlueBird. L’amélioration récente des liens entre Israël et le Maroc pourrait favoriser la montée en puissance du Maroc dans le domaine des drones. L’armée marocaine utilise déjà trois drones Heron, acquis auprès de la France en janvier 2020 (pour 48 millions de dollars), qui ont été fabriqués conjointement par Israël Aerospace Industries et Airbus Defence and Space.

À ce sujet, Samuel Ramani, expert en défense à l’Université d’Oxford, a déclaré au site Web Defense News que le Maroc développe des liens entre son armée et d’autres armées, et cultive des liens avec des entreprises de défense pour moderniser son armée de l’air. Le Maroc considère que les avions sans pilote sont d’une grande importance dans les efforts de modernisation.

L’armée marocaine a utilisé pour la première fois des drones armés en avril 2021 lors d’une attaque contre des cibles de l’organisation du Polisario au Sahara occidental. Les États-Unis ont fourni au Maroc des drones et des munitions de précision à guidage laser, et la Turquie a vendu au Maroc 12 drones Bayraktar TB2. Le Maroc était également sur le point de signer un accord avec l’administration Trump pour l’acquisition de drones MQ-9B SeaGuardian.

Dans le cadre de l’effort de modernisation de l’armée de l’air, le Maroc a acquis 25 chasseurs F-16 et 24 hélicoptères AH-64 Apache auprès des États-Unis.

1 Comment

  • Mellah hocine
    25 août 2021 11:19

    Lorsque les relations diplomatiques sont rompues avec un pays , il est inutile de porter des jugements sur son fonctionnement, c’est ainsi qu’il n’y a pas lieu de s’intéresser à ce pays . Toutes les dépenses au profit d’un armement sophistiqué, elles sont puisees du fond populaire de développement.
    Les populations maghrébines découvrent en effet, et avec effarement, que beaucoup de leurs dirigeants ont, parfois, dilapidé les ressources publiques, pour s’équiper en armes sophistiquees ou construire des projets » pharaoniques » inefficaces qui ont englouti des sommes d´argent colossales, acquises selon un processus d´endettement incontrôlé, dont il leur faudra assurer, pendant de longues années, le remboursement. Elles ont également compris que leur misère n´était guère partagée par ces dirigeants et leurs clientèles, que les richesses n´avait pas été perdues pour tout le monde.
    Les populations ont tout compris.

Envoyer un commentaire

0Shares