DIA | Confidentiel: Report de l’examen du projet de loi sur la Santé : une sanction contre Boudiaf
14181
post-template-default,single,single-post,postid-14181,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Report de l’examen du projet de loi sur la Santé : une sanction contre Boudiaf

DIA-17 janvier 2017: Le report de l’examen par l’Assemblée populaire nationale (APN) du projet de loi sur la santé serait une «sanction» à l’encontre de l’actuel ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, selon une source du gouvernement.

L’affaire du complément alimentaire pour diabétique «Rahmet rebi» (RHB) dans laquelle le ministre a été impliqué, n’a pas été du goût des plus hautes instances de l’Etat ; ce qui explique le report de l’examen de ce projet de loi qui sera soumis à la future APN, dont les députés seront élus le mois de mai 2017, à l’occasion des prochaines élections législatives. Un affront pour Boudiaf, malgré tous les efforts qu’il a déployé pour réorganiser le secteur de la santé, notamment sur le plan de la logistique. Dans un premier temps, Boudiaf affirmait que le texte sera examiné par l’actuelle APN. A présent, il tient un autre discours, affirmant que le projet de loi sur la santé est «reporté et non pas retiré ou annulé». 

Envoyer un commentaire

0Shares