DIA | Coupures d’eau  à Alger : la SEAAL accuse Sonelgaz
63939
post-template-default,single,single-post,postid-63939,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Coupures d’eau  à Alger : la SEAAL accuse Sonelgaz

DIA-13 août 2021: En Algérie, il semble qu’aucun responsable n’assume ses responsabilités dans la mesure où chaque fois où il y a un dysfonctionnement des bouc-émissaires sont immédiatement désignes. C’est le cas de la Société des eaux et de l’assainissement de la wilaya d’Alger (SEAAL) qui accuse ouvertement la Sonelgaz.

Plusieurs communes d’Alger, notamment le côté Ouest de la capitale, sont privées d’eau depuis quatre jours. Sur le site internet officiel de la SEAAL, celle-ci accuse ouvertement Sonelgaz. Il est écrit que les coupures d’alimentation en eau potable, sont liées à des coupures de Sonelgaz.

Toutefois, ces coupures en AEP durent depuis plus de quatre jours et il n’est pas normal que des communes d’Alger-Ouest soient privées durant toute cette période d’eau.

Pis encore, ces coupures interviennent au moment où les autorités du pays ont annoncé en grandes pompes la mise en service de l’unité de dessalement de l’eau de mer à Ain Benian. Mieux encore le ministère des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique a annoncé hier jeudi que quatre forages d’une capacité de 5.300 M3/jour ont été mis en service pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable sur les hauteurs entre la commune de Tessala El-Merdja et la région de Chéraga.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’urgence supervisé par la Direction des ressources en eau de la wilaya d’Alger, qui a pour objectif de réaliser 35 puits, selon le communiqué.

Malgré ces efforts, l’AEP est coupée à l’Ouest d’Alger depuis plus de quatre jours. Du côté de la SEAAL, la communication reste le parent pauvre de cette entreprise puisque ses télé-conseillers n’arrivent pas à informer les clients. Le centre d’appel de la SEAAL (1594) est souvent injoignable, mais les télé-conseillers ne disposent pas d’information pour éclairer les clients qui en revanche, sont sommés de régler leurs factures d’eau au risque de leur sceller le compteur.

Mohamed Nassim

10 Comments

  • Nadri
    13 août 2021 17:44

    A Bentalha, ça plus huit (8) jours que l’eau ne coule plus des robinets. Malgré tous réclamations faites au niveau des services de SEAAL de Baraki mais rien à ce jour Vendredi 13 Août.
    A mon avis rien n’est innocent dans les agissements de SEAAL.

    • Ranah
      14 août 2021 15:58

      Dans des communes de Boumerdes, ça fait plus d’un mois qu’on a pas eu d’eau. Alors estimez-vous heureux.

  • Mohamed manger
    14 août 2021 2:29

    Je ne comprends pas que SEAAL coupe l’eau a sa guise lorsque le client ne paie pas sa facture ,par contre SEAAL n’assume pas la perte d’exploitation de l’entreprise lorsque la rupture de l’eau est de sa faute.
    Même la justice n’a pas dans son réflexe de traiter la chose en urgence

  • Kamel GUEMRAOUI
    14 août 2021 5:41

    Il se trouve que même au centre, au niveau de Birkhadem,la distribution d’eau ne respecte aucune règle, sachant que c’est 1 jours sur deux de 8h à 16h mais ce n’est jamais le cas, il y a des périodes où c’est 1 jours sur quatre et au lieu de 8h c’est 4h30 et pis encore, ils le coupent 2 heures après l’ouverture, c’est à dire à 8h du matin, il n’y a plus d’eau, est ce que c’est normal que les gens commencent leurs rituel de ménage à 4h du matin à savoir machine, nettoyage……. Sans oublier l’hygiène corporel, faire passer tout le monde à la douche avec chrono pour gagner la course !
    À lire les nouvelles sur les dispositions prise par le ministère de la tutelle et les achèvement de ces projets (station de dessalement,, forage, réseau inter barrages…) cela nous rassurent à un point où nous pensons même qu’on pourra remplir les barrages sec ! Enfin la vie du pauvre citoyen algérien est malheureusement réduite à chercher le sachet de lait, surveiller l’eau, chercher le pain…………

  • Hillel
    14 août 2021 8:23

    Il faut vite privatiser les entreprises publiques défaillantes.

  • Alilou
    14 août 2021 8:34

    Il y a beaucoup de sabotages, personne ne maitrise la situation. Il faut un état de droit digne de ce nom.

  • Mirak tabti
    14 août 2021 12:33

    Au bananiers cela fait 10 jours sans eau

  • Zaher BELKACEM
    14 août 2021 14:39

    Nous habitons au 14 étage et nous vous remercions de bien vouloir nous les envoyer avec pression pour qu’ils nous arrivent au moins 2heures

  • Lalouche mohammed
    14 août 2021 16:02

    depuis quand nos responsables assument leurs responsabilite ????

  • Si moh
    14 août 2021 17:54

    Rien ne va plus. donc le seul moyen de faire respecter tt domaine c’est de sanctioner chaqu’un a son niveau et les sanctions les plus severs .frappée les poches
    En on a marre des mauvais gestionnaires et dillapideurs.

Envoyer un commentaire

0Shares