DIA | Covid-19 : L’ARAV appelle les médias à éviter de se concentrer excessivement sur les nouvelles négatives
63417
post-template-default,single,single-post,postid-63417,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Covid-19 : L’ARAV appelle les médias à éviter de se concentrer excessivement sur les nouvelles négatives

DIA-28 juillet 2021: L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a appelé, mercredi dans un communiqué, les médias à “éviter de se concentrer excessivement sur les nouvelles négatives” liées au coronavirus afin d’atténuer les sentiments de “crainte et de désespoir au sein de la société”.

Se félicitant des efforts déployés par les médias audiovisuels dans le cadre des programmes de sensibilisation visant à endiguer la propagation du virus, l’ARAV a invité les responsables des chaînes télévisées à “s’acquitter de leurs missions envers les téléspectateurs, en évitant de se concentrer excessivement sur les nouvelles négatives et les histoires tragiques liées à la contamination au Covid-19”.

De telles informations ne peuvent que “semer la crainte, la hantise et le désespoir au sein de la société, et la situation devient encore plus difficile à traiter”, explique l’ARAV.

Et d’ajouter “certes, le pays traverse une conjoncture sanitaire exceptionnelle, à l’instar des autres pays du monde, mais ignorer les cas de guérison et les acquis des staffs médicaux dans la lutte contre la pandémie influe négativement voire nuit au moral des citoyens”.

Pour ce faire, l’Autorité a jugé indispensable de “respecter les règles professionnelles, faire preuve de pondération dans la couverture, et d’exactitude dans la diffusion des informations ou des images”, notamment lorsque les réseaux sociaux “constituent une source principale d’information”.

Les responsables des journaux télévisés (JT) et des programmes d’information sont ainsi appelés à “éviter la dramatisation et l’effroi dans les discours”, souligne l’ARAV.

Parallèlement à cette attitude, l’Autorité insiste sur “l’impératif d’adopter les principes du journalisme de solutions qui propose, de manière scientifique, des réponses aux problèmes des téléspectateurs et les aide à se protéger et juguler l’expansion du virus”.

Elle rappelle, enfin, que la pandémie touche le monde entier et que “les défis qu’elle nous dicte nous mettent, en tant qu’acteur dans le secteur de l’audiovisuel, face à une responsabilité historique, compte tenu de l’impact fort et direct de l’image et du son sur la conscience du citoyen”.

Dans le même sillage, l’Autorité a invité les concernés à “intensifier les efforts de sensibilisation et répandre l’esprit de solidarité nationale pour vaincre le virus et préserver la sécurité sanitaire du pays”, a conclu le communiqué.

Envoyer un commentaire

0Shares