DIA | Création de l’Union maghrébine des journalistes à l’occasion du 32e anniversaire de l’UMA
59695
post-template-default,single,single-post,postid-59695,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Création de l’Union maghrébine des journalistes à l’occasion du 32e anniversaire de l’UMA

DIA-21 février 2021: A l’occasion du 32e anniversaire de la fondation de l’Union du Maghreb arabe le 17 février, plus d’une centaine de journalistes du Maroc, de Tunisie, de Libye, de Mauritanie et de l’Algérie ont annoncé mercredi soir la création de l’Union maghrébine des journalistes. Selon Al Araby Al Jadid, il s’agit d’une union qui comprend dans son organe fondateur des journalistes de diverses institutions médiatiques du Maghreb.

Dans un communiqué, les fondateurs ont exprimé leur intention de faire de cette organisation «un cadre professionnel qui travaille en concertation et en dialogue ouvert et constructif pour limiter les préoccupations des journalistes au Maghreb, pour travailler à l’amélioration des conditions de travail des journalistes, pour faire avancer la profession du journalisme et d’en faire un outil efficace au service des enjeux communs».

Ils ont annoncé que la Mauritanie a été choisie comme siège de l’organisation, dont la première conférence se tiendrait dans les mois à venir afin d’élire un bureau. De plus, un comité dirigé par le chef du Syndicat des journalistes mauritaniens, Mohamed Salem Ould Dah, a été nommé, qui comprend Faouzia El Ghiloufi de Tunisie, Nasr Faouzi Al Mahdawi de Libye, Anas Mourid du Maroc et Riad Boukhdcha président du Conseil national des journalistes algériens, représentera l’Algérie.  

1 Comment

  • Nadri
    21 février 2021 12:46

    L’antagonisme politique entre l’Algérie et le Marocain fragiliserait surement cette Union maghrébine des journalistes. L’informationnel au Maroc comme en Algérie est drivé par les pouvoirs en place qui contrôlent subrepticement presque tous les organes d’informations. En tous cas espérons que cette UMJ rapprochera l’états du Maghreb plus que autre chose.

Envoyer un commentaire