DIA | Décès de l’ancien président de la République Abdelaziz Bouteflika à l’âge de 84 ans
64847
post-template-default,single,single-post,postid-64847,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Décès de l’ancien président de la République Abdelaziz Bouteflika à l’âge de 84 ans

DIA-18 septembre 2021: L’ancien Président de la république, Abdelaziz Bouteflika est décédé aujourd’hui vendredi 17 septembre vers 21h des suites de sa maladie à l’âge de 84 ans, a indiqué la Présidence la République dans un communiqué sur les réseaux sociaux et à travers l’ENTV.
Abdelaziz Bouteflika est né le 2 mars 1937 à Oujda. Il a dirigé les affaires étrangères durant plus 15 ans du au Il a accédé à la tête de la présidence de la République le 27 avril 1999 pour se retirer le 2 avril 2019 sous la pression du mouvement citoyen, le Hirak après 20 ans au pouvoir.  

1 Comment

  • Mellah hocine
    18 septembre 2021 11:32

    Comment commenter une telle nouvelle , tellement le bien et le mal se télescopent ? Condoléances à toute sa famille .
    Durant son règne de 60 années au sein du régime , il n’à fait que tirer les ficelles d’un puzzle qui n’en finit pas de destructurer notre pays . Un pays qui a tous les moyens d’être parmi les pays émergents ou même plus .
    Les moyens dont dispose l’Algérie sont essentiellement humains avec une jeunesse qui représente plus de 60 % de la population , de plus c’est une jeunesse de génies lorsque il leur est donné la possibilité de s’exprimer.
    Cette jeunesse n’est en fait que le bourgeonnement d’une certaine jeunesse qui avait disloqué les visées du colonialisme français.
    Très difficile de parler d’un défunt en terme critique , sauf que nous prions Dieu de lui accorder une place au paradis, car il sera jugé en fonction de ses actes.

Envoyer un commentaire

0Shares