DIA | Décès du cinéaste Brahim Tsaki à l’âge de 74 ans
64704
post-template-default,single,single-post,postid-64704,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Décès du cinéaste Brahim Tsaki à l’âge de 74 ans

DIA-10 septembre 2021: Le cinéaste algérien Brahim Tsaki, réalisateur de ” Histoire d’une rencontre”, un film primé au Fespaco est décédé jeudi à Paris à l’âge de 74 ans, annoncent ses proches.

Né en 1946 à Sidi Bel Abbès, Brahim Tsaki a étudié à l’Ecole d’art dramatique à Alger avant de poursuivre ses études de réalisation en Belgique.

En 1980 il signe son premier court métrage “La boite dans le désert” qui sera suivi de “Les enfants du vent” en 1981 puis de “Histoire d’une rencontre” primé de l’Etalon de la Yenenga au festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) en 1985.

En 1990 Brahim Tsaki, réalisateur et scénariste, sort “Les enfants du néon”  puis en 2007 “Ayrouwen, l’ivresse d’un voyage à l’intérieur de l’amour”.

Dans un message de condoléances adressé à la famille du défunt, la ministre de la Culture et des Arts, Wafaa Chaalal, a regretté la perte d’un grand nom de la culture qui a fait l’âge d’or du cinéma algérien”.

Envoyer un commentaire

0Shares