DIA | Démarrage raté du festival de Timgad : le ministère de la Culture prend plusieurs mesures et remet l’ONCI 
68074
post-template-default,single,single-post,postid-68074,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Démarrage raté du festival de Timgad : le ministère de la Culture prend plusieurs mesures et remet l’ONCI 

DIA-30 juillet 2022: Après l’arrêt des équipements audio durant la soirée d’ouverture du festival de Timgad (Batna) survenu jeudi, le ministère de la Culture et des Arts a pris une série de mesures, indique vendredi un communiqué du ministère.

Les mesures décidées consistent en l’ouverture d’une enquête approfondie, en coordination totale avec les autorités locales, sur les raisons de la panne technique survenue au niveau du matériel de sonorisation, tout en confiant à l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), la prise en charge entière de l’aspect technique du festival, à partir de la soirée du 29 juillet 2022, jusqu’à la fin de la manifestation. L’ONCI gérait le festival de Timgad durant plusieurs années, après le départ de Bentorki en 2019 cette gestion a été confiée à un prestataire privé.

Le ministère a également décidé, selon le communiqué, de reprogrammer la soirée d’ouverture, avec accès gratuit du public durant toutes les soirées du festival.

Il a été également décidé de prolonger la date du festival jusqu’au 1 août 2022, au lieu du 31 juillet tel que programmé précédemment.

A noter que même la programmation n’a pas été au top, puisque le Festival qui avait la particularité d’inviter des stars étrangères notamment arabes a misé sur les nouvelles tendances de la musique algérienne comme Moh Milano, Flenn ou encore Yasmine Amari.

Envoyer un commentaire

0Shares