DIA | Des policiers « étrangers » pour sécuriser la Coupe du monde au ….Qatar (Vidéo)
68349
post-template-default,single,single-post,postid-68349,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Des policiers « étrangers » pour sécuriser la Coupe du monde au ….Qatar (Vidéo)

DIA-05 août 2022: La Coupe du monde de football se déroulera du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar, premier pays arabe à organiser cette compétition qui réunira 32 équipes. 64 rencontres sont prévues dans huit stades. Plusieurs dizaines de milliers de supporters sont attendus dans ce petit pays de la péninsule arabique pour cet évènement qui sera suivi par plus de trois milliards de téléspectateurs.

A ce sujet, des policiers de différents pays seront déployés au Qatar durant la Coupe du monde 2022 pour lutter contre le hooliganisme, a indiqué un dirigeant du comité d’organisation qui promet le Mondial « le plus sûr de l’histoire ».

« Nous travaillons avec beaucoup d’organisations nationales, régionales et internationales, mais aussi avec des pays, des agences », a déclaré à l’AFP Ali Mohammed Al-Ali, directeur adjoint de la sécurité du Supreme Committee for Delivery & Legacy.

Le Qatar a fait appel à plusieurs pays pour sécuriser les sites et gérer les supporters de chaque pays. Plusieurs pays comme la France, le Maroc et la Turquie ont annoncé l’envoi de policiers à Doha.

Ainsi le Maroc et le Qatar se sont mis d’accord sur l’envoi de plus de 6000 agents de la Sûreté et de la Gendarmerie Marocaines, pour assurer la sécurité du Mondial du Football.

De son coté, le directeur de la Gendarmerie française, le général d’armée Christian Rodriguez, s’est rendu il y a quelques semaines au Qatar pour mettre au point avec les autorités le déplacement de quelque 200 gendarmes pendant la Coupe du monde de football, fin 2022, dans ce pays arabe.

Spécialisés dans la couverture anti-drones au dessus des stades, la gestion des flux routiers et des déplacements de supporters, et l’anti-terrorisme. Cette participation de la police française s’inscrit dans le partenariat entre la Gendarmerie française et la Force de sécurité intérieure qatarie Lekhwiya, entamé dès la fin des années 1990 par une coopération opérationnelle et technique développée ensuite au fil des années. Lors des Jeux asiatiques de 2006 à Doha, la Gendarmerie avait déjà apporté son concours au Qatar.

Partenariat entre la France et le Qatar
Les écoles de la Gendarmerie accueillent régulièrement des personnels qataris de la Lekhwiya pour des préparations à des missions de sécurité publique, de maintien de l’ordre et de police judiciaire. De même, le GIGN a formé le groupe d’intervention de la Lekhwiya (une centaine d’hommes) et détache des conseillers années après années auprès du groupe d’élite qatari. Celui-ci utilise des matériels, comme des véhicules blindés d’assaut, identiques à ceux du GIGN. Une section de la force d’intervention du GIGN sera par ailleurs présente pendant toute la durée de la Coupe du monde. Mais les gendarmes déployés au Qatar ne participeront évidemment pas à des opérations de maintien de l’ordre.

Cette participation de la Gendarmerie a pour cadre l’accord, signé le 5 mars 2021 à Doha, entre la France et le Qatar sur « un partenariat relatif à la sécurité » de la Coupe du monde de football de 2022. Cet accord concerne notamment la planification et le commandement des opérations, la gestion de l’ordre public, le contre-terrorisme, la sécurité des sites et infrastructures, la cybersécurité et la sécurité civile. Des policiers et des fonctionnaires de la Sécurité civile (notamment des démineurs, des sapeurs-pompiers et des spécialistes de la gestion de crise) participeront également à ce partenariat.

En tout cas cette décision des autorités française fait débat à l’Assemblée et l’opposition n’hésite pas à critiquer la démarche.

Amir Hani 

Envoyer un commentaire

0Shares