DIA | Face à la guerre psychologiques des Burkinabés, Belmadi rassure
65533
post-template-default,single,single-post,postid-65533,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Face à la guerre psychologiques des Burkinabés, Belmadi rassure

DIA-15 novembre 2021: Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, s’est voulu rassurant et confiant à la veille du match Algérie-Burkina Faso, prévu demain mardi à 17h au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour le compte de la 6e et dernière journée des qualifications au dernier tour qualificatif au Mondial-2022 du Qatar.

Un résultat de parité suffira à l’Algérie de se qualifier, ce qui explique l’assurance de Belmadi face à la guerre psychologique que mènent l’entraineur de l’équipe adverse et la fédération burkinabé de football.

Une partie perdue d’avance pour les Bukinabé quand on connait la force de l’équipe nationale qui ambitionne d’aligner son 33ème match sans défaite. A la veille de cette ultime confrontation du groupe, l’Algérie caracole en tête avec 13 points, soit deux longueurs d’avance sur le Burkina Faso (2ème, 11 pts). Le Niger suit derrière, à la 3ème place (4 pts), alors que Djibouti ferme la marche avec 0 point.

Pour que le Burkina Faso se qualifie, il faut qu’il gagne contre l’équipe nationale des Mahrez, Belaili, Feghouli, Bounedjah et Slimani, ce qui relève de l’impossible, bien que la logique ne soit toujours pas respectée dans le football.

Le match de ce mardi coïncidera aussi avec le retour du public au stade de Blida, sachant que Belmadi avait appelé les autorités du pays à faire le nécessaire auprès de la FIFA pour que les Verts retrouvent leur public à Blida à l’occasion de ce match, qualifié de “décisif” par Belmadi. Quelque 14 000 supporters seront présents sur les gradins.

En ce sens, l’adversaire sera obligé de se porter en attaque et de prendre des risques face à une formation algérienne à vocation offensive. C’est dire que le Burkina Faso pourrait faire les frais de son imprudence et de prendre un carton à Blida !

Envoyer un commentaire

0Shares