DIA | Farid Rocker, l’étoile brillante de bled Music s’est éteinte
62903
post-template-default,single,single-post,postid-62903,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Farid Rocker, l’étoile brillante de bled Music s’est éteinte

DIA-12 juillet 2021: La scène culturelle, radiophonique et audiovisuelle est sous le choc, le comédien Farid Rocker est décédé ce matin des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 62 ans. Une nouvelle qui fait l’effet d’une bombe. De nombreux messages de ses amis artistes sont postés sur les réseaux sociaux pour exprimer leur profondes tristesse. 

De son vrai nom Farid Kessaissia, le défunt s’est fait connaître du grand public vers la fin des années 1980 dans l’émission Bled Music, puis dans les années 2000, dans la série humoristique Nass Mlah City de Djaafar Gassem.  Grand figure de la comédie et du divertissement, il avait commencé sa carrière à la radio chaîne III, avec l’équipe de Mohamed Ali Allalou. Travaillant comme infirmier à l’hôpital Mustapha, il était surtout un grand fan d’Elvis, adoptant le fameux look de rocker, ce qui l’a amené à adopter depuis, le fameux surnom de « Farid Rockeur ». Après son travail, il descendait à la rue Zabana (Siège de la chaîne III à l’époque) pour retrouver l’équipe de « Local rock », la première émission de rock algérien réalisé par Aziz Smati et animé Mohamed Ali Allalou. C’est Farid qui avait enregistré les premiers jingles de cette émission qui rencontra un succès phénoménal surtout pour l’émission « Sans pitié ». Grand maître de l’improvisation, il était sollicité pour ses répliques dans la célèbre émission « Bled Music » avec Kamel Dynamite et Samia Ben Kheroubi. Il fera également parti de l’équipe d’Aziz Smati dans le programme déjanté de Moussa Haddad, « Kabsa Chema » et le célèbre inspecteur Mergou.  Grâce à son succès à la télévision Farid Rockeur, est sollicitée pour être le compère d’Abderahmane Djalti dans le premier film musical algérien, « La mélodie de l’espoir ». Ce film consacra le parcours de Farid Rockeur qui poursuivra sa carrière dans l’audiovisuel au début des années 2000 avec Djaafar Gassem puisqu’il fera partie du premier noyau de l’équipe de Nass Mlah City avec Biyouna et Hassan Benzerari. Depuis Farid  multiplia les petites apparitions dans les séries et les feuilletons sans pour autant s’imposer son style habituel. Il réapparait ces dernières années sur les plateaux des télévisions privées Ennahar et Echourouk durant le ramadhan comme invité et donna libre court à sa colère contre les producteurs et dénonça la gabegie de certains ministres dans les manifestations culturelles. Farid Rocker était une grande gueule mais c’était une personne entière qui était respectée par les artistes et les producteurs. Farid Rocker était également un grand cinéphile et collectionnait les films rares et les cassettes et les CD de musique. Sa dernière apparition en public était lors de l’hommage organisé par l’association Lumières à Keddou à la cinémathèque d’Alger la semaine dernière où il paraissait fatigué. Farid est mort comme son idole « Elvis » d’une crise cardiaque victime de son poids. Que Dieu l’accueille dans son vaste paradis.

Salim AGGAR

      

2 Comments

  • Mellah hocine
    12 juillet 2021 10:47

    ALLAH irrahmou ce grand artiste qui ira rejoindre tant d’autres hommes et femmes de l’art algérien qui s’éteint à petit feu . Que Dieu lui réserve une grande place en son vaste paradis. Condoléances à toute sa famille et a toute cette classe d’artistes qui continue a s’accrocher tant bien que mal en ce pays qui s’effrite.

  • Bekhechi
    12 juillet 2021 11:18

    Sa date de naissance svp

Envoyer un commentaire

0Shares