DIA | Fin de l’ère Mellal, chassé de la JSK (vidéo)
64808
post-template-default,single,single-post,postid-64808,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Fin de l’ère Mellal, chassé de la JSK (vidéo)

DIA-16 septembre 2021: Le désormais ex-président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a été chassé du siège du club. La nouvelle direction, conduite par Yazid Yarichene, a pu accéder au siège de la JSK en présence des autorités et des agents de l’ordre public, mais aussi d’un grand nombre de supporters.

C’est sous les chants de la troupe des Idebbalen (Tbabla) que s’est effectuée la réouverture du siège de la JSK, fermé par Mellal qui ne voulait pas reconnaitre la décision de sa destitution. Bien que la nouvelle direction ait récupéré le registre de commerce de la société qui gère la JSK, Mellal a refusé de reconnaitre cette décision, exigeant une “décision de justice”.

La nouvelle direction a ainsi pu récupérer la fameuse décision de la justice lui permettant d’utiliser la force de la loi pour accéder au siège de la JSK, scellé par Mellal qui a refusé de partir. Dans un dernier soubresaut, Mellal compte faire appel pour contester cette décision.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, la direction de Mellal a écrit : “Une ordonnance d’expulsion momentanée a été rendue ce jour 15 septembre 2021 par le président du tribunal de Tizi Ouzou susceptible d’appel dans un délai de 15 jours dès sa notification”. De ce fait, l’ancienne direction estime que l’ordonnance ne sera définitive qu’après le deuxième jugement.

En vérité, l’ère Mellal est déjà terminée et la JSK doit entamer une nouvelle page pour éviter de tomber dans une crise qui risque de déstabiliser le club le plus titré d’Algérie.

Nassim Fateh

3 Comments

  • Mellah hocine
    16 septembre 2021 10:53

    Non, attention ne vous fiez pas aux apparences d’un montage médiatique par l’ensemble des chaînes ” zigous” qui ne cherchent qu’a se placer pour d’éventuels dividendes que Mr Mellal avait supprimés.
    Mr Mellal reste un gentleman qui ne veut pas de problèmes à son équipe , sa chère JSK . S’il s’est retiré après la décision de la justice et il n’a pas été chassé, c’est parce qu’il comprend très bien ce scénario écrit ailleurs , car il a dérangé le système établi .
    Il a été , un rare des présidents de club, à avoir dénoncé la gestion opaque de la FAF et de la LNF.
    Il a été le seul président à avoir dénoncer ces salaires faramineux attribués aux joueurs algériens et c’est ainsi qu’il a su et pu réduire la masse salariale de son équipe.
    Il a été le seul président a avoir accède aux coupes africaines par trois fois en deux ans et demi.
    Il a été le seul président a avoir conçu une marque de tenues à ses joueurs ( maillots, shorts, teeshirts, tenues de parades, tenues d’e’traîné ment ….) ainsi que pour son staff technique.
    Il a été le seul président à avoir ouvert une boutique du club pour la vente publique de ces tenues.
    Qui pouvait faire tout ça en deux ans et demi ?
    Mais il faudrait dire que la JSK est plus qu’un club de football , c’est de qui dérange ceux qui ont écrit le scénario de mise à la écart de Mellal.

  • Mellah hocine
    16 septembre 2021 11:00

    Sur un autre chapitre, la haine et l’amour se sont donné rendez-vous pour un combat de Titans, , en Kabylie.
    Après de longs parcours plus ou moins chaotiques et des itinéraires plus ou moins tortueux, ils sont arrivés au même moment. Dans les mains de la haine, du feu et du sang.
    Du feu, des flammes sur lesquelles souffle le vent du ressentiment.
    Des larmes et du sang coulent du corps de l’amour de nos êtres chers et de nos biens nourriciers.
    Dans le pays de l’amour, jamais personne n’assène des coups de hache, encore moins sur sa propre tête.
    De jour en jour, il apparaît clairement que la haine perd la raison tandis que l’amour retrouve la sienne.
    Des cendres de la discorde, naissent les germes de la solidarité.
    Du sang de Djamal, l’innocent, éclosent spontanément les roses de l’amour et de la clarté.
    Une pluie de dons et des messages fraternels. Des élans de solidarité convergent de toutes parts. De près comme de loin, voire même de très loin.
    Des messages, tels des mélodies réconfortantes, essuient les larmes et éteignent les brasiers des cœurs brûlés. Ils sont chargés de parfums apaisants et de lumières d’intelligence en éveil. Ils sont la voix de ceux qui savent qui ils sont et de qui ils sont les héritiers. Ils empruntent la voie de nos traditions ancestrales et de notre histoire millénaire. Ces messages, portant le souffle de la sagesse et de la lucidité, viennent balayer tous les feux de la haine attisés par l’ignorance, la bêtise humaine et les calculs malveillants de ceux qui sont aveuglés par le pouvoir, la rapine et les sciences occultes.
    De mon ami BEN MOHAMED , POÈTE ET PAROLIER.

  • Samy
    17 septembre 2021 9:23

    C’est sûrement un dirigeant intègre mais il manque de tact et de diplomatie.Sans le vouloir peut être il a fait le jeu des ennemis de la JSK et de la Kabylie cernées de plus en plus par des vautours avides de sang et de rapine.

Envoyer un commentaire

0Shares