DIA | Forum « Rakmana by GAAN » pour une administration zéro papier.
60210
post-template-default,single,single-post,postid-60210,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Forum « Rakmana by GAAN » pour une administration zéro papier.

Spread the love

DIA-24 mars 2021: Le Groupement algérien des acteurs du numérique (GAAN) a organisé ce mardi au Sofitel Hôtel d’Alger, la 2ème édition du forum « Rakmana by GAAN » sous le thème : « Administration zéro papier ».
Pour débattre de cette thématique, le GAAN a invité la Directrice Générale de l’Autorité gouvernementale de certification électronique (AGCE), Mme Zahia Brahimi, le Secrétaire Général du ministère de la Poste et des Télécommunication, Abderrezak Henni et le Directeur Général de la numérisation au ministère de la Numérisation et des statistiques, Hassan Derrar.

Intervenant à l’ouverture du forum, le Président du GAAN, Bachir Tadjeddine, a insisté sur l’importance d’accélérer le processus de numérisation, indiquant que l’Algérie a importé en 2020 pas moins de 1,2 million de tonnes de papiers pour une valeur 400 millions d’euros. Abondant dans le même sens, Mme Zahia Brahimi a souligné que la consommation de l’Algérie en papier est équivalente à celle des pays de l’Union européenne.

Elle est revenue, en outre, sur l’historique de la création de l’AGCE et ses missions, expliquant dans le détail les aspects sur lesquels elle intervient et les différents services/solutions qu’elle offre. Créée en décembre 2018 et lancée officiellement en novembre 2020, l’AGCE est en voie d’être certifiée aux normes internationales. Selon Mme Brahimi, l’AGCE a reçu des demandes de 76 entités gouvernementales dont 4 sont en voie de finalisation du processus de certification. Pour les entités relevant du secteur économique, elles dépendent dans la certification de l’ARPCE, a-t-elle ajouté.
Par ailleurs, la DG de l’AGCE a expliqué que la certification vient ajouter une couche de sécurité et  apporter la confiance aux parties dans un contrat/transaction, dans une perspective de « renforcer  l’identité numérique par l’authentification ».

De son coté, Abderezzak Henni est revenu sur l’importance des infrastructures télécom dans la « transition » vers le monde du numérique. Il a rappelé à ce propos les différents projets d’Algérie Télécom lancés dans l’objectif de moderniser les infrastructures réseaux. « Un bon réseau est un préalable dans la transformation digitale », a-t-il dit.

Envoyer un commentaire