DIA | France 5 diffuse un documentaire sur la chute de Bouteflika (Vidéo)
60199
post-template-default,single,single-post,postid-60199,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

France 5 diffuse un documentaire sur la chute de Bouteflika (Vidéo)

DIA-23 mars 2021: La cinquième chaîne du groupe France télévision, diffuse le 28 mars prochain quelques jours avant le deuxième anniversaire de la démission du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, un documentaire sur la chute de l’ancien président le 2 avril 2019, sous la pression populaire du hirak et du chef de l’état-major de l’Armée de l’époque Gaid Salah.

Réalisé par le reporter Benoît Chaumont et co-écrit avec le journaliste franco-marocain Karim Rissouli, le film de 90 minutes s’intitule : “C’était écrit la démission de Bouteflika”. 

Divisé en sept parties et commenté par une voix off, le doc commence avec ses images mémorables des manifestations du 22 février avec le fameux slogan «Bouteflika dégage». On montre sa dernière image de chef d’Etat déchu, en djellaba et dans un fauteuil roulant, remettant sa démission au président du Conseil constitutionnel. Le reportage revient à  la source de la colère populaire et le fameux cadre présenté à La Coupole d’Alger.

Le documentaire donne la parole à un panel de témoins algériens de tout horizons: militants, hommes politiques, journalistes et universitaires. 

Il y aura également des intervenants français comme le journaliste Thierry Thuillier, directeur de l’information du groupe TF1, qui avait rencontré le président Bouteflika et l’historien Jean-Pierre Filiu, qui avait écrit le livre “Algérie, la nouvelle indépendance” en 2019.

France 5, s’est déjà illustré par la diffusion d’un documentaire sur le Hirak qui a fait polémique. Algérie mon amour, du journaliste Mustapha Kessous, suivait le parcours de cinq jeunes algériens qui protestaient contre la candidature à un cinquième mandat pour le président Abdelaziz Bouteflika. Sa diffusion a provoqué un tollé en Algérie et refroidit les relations entre Alger et Paris.  

Amel Bouchaib

Envoyer un commentaire

0Shares