DIA | Graves révélations de Bernaoui : des dirigeants du sport en Algérie sont des dealers et des repris de justice
61901
post-template-default,single,single-post,postid-61901,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Graves révélations de Bernaoui : des dirigeants du sport en Algérie sont des dealers et des repris de justice

Spread the love

DIA-09 juin 2021: L’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderaouf Bernaoui, a fait de graves révélations sur la corruption dans le secteur du sport, ce qui devrait amener la justice à ouvrir une enquête et à lui demander de fournir des preuves.

“Malheureusement, le secteur a été confié à les personnes qui n’on rien à voir avec le sport. Durant mon parcours, j’ai vu les dirigeants et les présidents d’association issus de milieu de la drogue. Il y a même les dealers et des repris de justice”, a-t-il révélé dans un entretien accordé au site d’information algerie360.com.

Bernaoui qui est candidat aux législatives du 12 juin, sous la bannière du parti Tajamoue Amel al Jazair (TAJ), a précisé que “les corrompus et les corrupteurs de secteur sont très puissants. Ils occupent les postes de responsabilité depuis plus de 40 ans”.

En d’autres termes, Bernaoui connait parfaitement des responsables-corrompus et il est donc tenus de révéler leurs noms et de les démasquer afin d’assainir le secteur du sport.

Toutefois, il est peu probable que la justice s’autosaisisse quand on sait que l’actuel ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali juraient, avait juré par tous les noms qu’il ira jusqu’au bout de l’affaire Halfaia (DG de l’ES Sétif) – Saadaoui (manager de joueurs), impliqués dans une affaire d’arrangement des résultats des marches du championnat de football de Ligue 1.

Cette affaire a été étouffée, Halfaia et Saadaoui ont qui quitté la prison, la justice a tout abandonné, et Khaldi n’en parle plus. Difficile de lutter contre la corruption dans le sport en Algérie ! On est donc tenté de croire que les propos de Benrnaoui ne serviraient qu’à agrémenter son discours dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives.

Nassim Fateh