DIA | Importation des véhicules: Djerad recadre Ferhat Ait Ali Braham et exige “la transparence” dans la délivrance des agréments   
59001
post-template-default,single,single-post,postid-59001,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Importation des véhicules: Djerad recadre Ferhat Ait Ali Braham et exige “la transparence” dans la délivrance des agréments   

DIA-20 janvier 2021: L’absence de transparence dans l’opération de délivrance des agréments pour l’importation des véhicules neufs par le ministère de l’Industrie a fait réagir le Premier ministre, Abdelaziz Djerad qui porte ainsi le coup de grâce à un des ministres le plus impopulaire du gouvernement, Ferhat Ait Ali Braham.

Dans le communiqué de la réunion du gouvernement de ce mercredi, il est mentionné que pour “ce qui est du traitement des dossiers de concessionnaires et de constructeurs de véhicules et de motocycles, le Premier ministre a chargé le ministre de l’Industrie d’accélérer le rythme de traitement des dossiers introduits au niveau du Comité technique placé auprès de son secteur et de veiller à l’exigence de transparence dans ce domaine”.

Pour rappel le ministre de l’Industrie a délivré lundi dernier des agréments provisoires à quatre concessionnaires dans l’opacité la plus totale, sans apporter le moindre détail. Ce manque de transparence de la part du ministère de l’Industrie a ouvert la brèche pour diverses connotations. Ainsi, des informations ou rumeurs ont circulé sur les modalités de délivrance de ces agréments mais aussi sur les noms des bénéficiaires.

Pis encore, le ministre lui-même, Ferhat Ait Ali Braham a menacé de poursuivre en justice tous ceux qui colportent de fausses informations. Il a également engagé des poursuites en justice contre l’Association des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM), que préside Youcef Nebbache.

Ce dernier a accusé le ministre “de provoquer la hausse des prix des véhicules d’occasion”, soulignant qu’à ce rythme, “il n’y aura  pas d’importation de véhicule neufs”.

Nebbache s’est également interrogé sur “les raisons du blocage de la loi permettant l’importation des véhicules d’occasion de moins de  trois ans”, appelant le président de la République à “limoger l’actuel ministre”.

Amir Hani

3 Comments

  • Adel adel
    21 janvier 2021 19:30

    Mr le premier ministre soit vous l’etes ?donc vs devez demander à Mr le president tebboune de limoger ce ministre de l’industrie.soit vs ne l’etes pas et vous ne pourrez rien faire.

  • Adel adel
    21 janvier 2021 19:33

    Mr le premier ministre,ce ministre de l’industrie vous a défié. اين هيبة الدولة؟

  • Larbi
    21 janvier 2021 21:38

    Manque, et Pas de Transparence = Corruptions = Népotismes = Monopoles = Mafias = Criminalité Economique Clans et Groupes Puissants, et Protégés de l’Import-Import = Retour des Mafias de l’Import-Import = Faillite, et Ruine de l’Economie-Finances Algériennes

Envoyer un commentaire

0Shares