DIA | Incroyable coupure d’eau pour 4 jours à Alger…la capitale
60109
post-template-default,single,single-post,postid-60109,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Incroyable coupure d’eau pour 4 jours à Alger…la capitale

DIA-19 mars 2021: Les Algérois seront privés d’eau potable pendant quatre jours, de dimanche 21 mars à 00h00 au mercredi  24 mars 2021 09h00 ! Incroyable mais vrai, une capitale qui sera privée d’eau potable avec tous les désagréments que cela provoquera pour les citoyens, mais aussi pour les différents établissements et entreprises. Cette coupure est due à un “arrêt technique de la station de dessalement d’eau de mer d’El Hamma, selon la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL)

Cette coupure d’eau coïncidera avec la reprise des cours dans les écoles et le retour de plusieurs familles à Alger, après des vacances en campagne. Cela laisse supposer qu’il y aura une forte demande en matière d’eau potable et il est conseillé aux citoyens de se restaurer dans les fast-foods et autres cafétérias qui connaissent déjà en temps normal de sérieux problèmes d’hygiène.

Les communes concernées par cette “perturbation” sont :Alger-centre, Sidi M’hamed, Belouizdad, El Mouradia, Kouba, Bologhine, Oued koriche, Rais Hamidou, Hammamet, Bab el Oued, Casbah, Bir Mourad Rais, El Madania, Gue de Constantine, El Biar, Birkhadem, Hydra, Ben Aknoun, Beni Messous, Bouzareah, Birtouta, Tessala El Merdja, Khraicia (en partie), Draria, El Achour, Baba Hassen, Douéra, Ouled Fayet, Cheraga, Saoula, Souidania, Dély Brahim, Hussein dey, El Magharia, Bachdjerrah, Zeralda, Staoueli, Ain Benian, Mehalma et Rahmania.

Les Algérois devront prendre leur mal en patience, sachant que de telle coupure ne sont pas enregistrées dans les autres capitales du monde. Il s’agit manifestement d’un problème de gestion et de compétence, sinon comment expliquer cette coupure qui vient s’ajouter aux nombreuses et récurrentes coupures qui interviennent à longueur d’année à Alger, alors que dans les autres villes et village l’AEP demeure un problème sans solution. Et dire que l’Etat n’a jamais lésiné sur les moyens en matière de l’amélioration de l’AEP à travers tout pays.

Amir Hani

Envoyer un commentaire

0Shares