DIA | INFO DIA : Les stations de dessalement de l’eau de mer tourneraient à 30% de leurs capacités de production
61631
post-template-default,single,single-post,postid-61631,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

INFO DIA : Les stations de dessalement de l’eau de mer tourneraient à 30% de leurs capacités de production

Spread the love

DIA-30 mai 2021: Les stations de dessalement de l’eau de mer d’El Hamma et de Douaouda tourneraient à 30% de leurs capacités de productions, selon une source du ministère des Ressources en eau. Un constat grave et alarmant quand on sait que l’Algérien connait un déficit en matière d’alimentation en eau potable (AEP) en raison de la faible pluviométrie durant les deux dernières années.

Auparavant, le fonctionnement de ces stations à 30% de leurs capacités a été dissimulé par les capacités des eaux des barrages hydrauliques qui alimentent Alger. Mais avec la faible pluviométrie de ces deux dernières années, la faille des ces deux stations de dessalement de l’eau de mer a été découverte ou dévoilée.

Selon la même source, ces deux stations sont supposées tourner à plein régime et satisfaire les besoins du Grand Alger et de la wilaya de Tipaza. En d’autres termes, les budgets consacrés à ces deux stations auraient été détournés d’où leur faible rendement.

C’est pour pallier à ce manque que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné ce dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres la création d’une Agence nationale chargée de la supervision de la gestion des stations de dessalement de l’eau de mer, sous la tutelle du ministère de l’Energie.

Le président de la République a également instruit d’accorder la priorité absolue aux projets de ressources en eau non conventionnelles afin de renforcer les réserves en eau potable, et rationaliser sa consommation, selon la même source.   

Les instructions du Président Tebboune ont été données au terme d’un exposé présenté par le ministre des Ressources en eau sur la stratégie nationale de développement des ressources en eau non conventionnelles visant à faire face aux pénuries d’eau.

Dans ce cadre, le chef de l’Etat a donné des instructions pour la réalisation de nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer en tenant compte de la rapidité de réalisation et du choix stratégique des sites, outre l’activation de toutes les lignes des stations de dessalement de l’eau de mer en vue d’augmenter les réserves en eau.

En d’autres  termes, la situation en matière d’AEP à Alger et Tipaza est critique. Avec l’assèchement des barrage hydrauliques qui aliments les deux wilayas et les faibles capacités des stations de dessalement de l’eau de mer, il faudrait s’attendre à davantage de difficultés à assurer l’AEP des citoyens.

Et dire que l’été n’a pas encore commencé, alors que les premières pluies permettant de remplir un tant soit peu les barrages  hydrauliques n’interviennent que vers le mois de novembre.

Amel Bouchaib