DIA | La famille du héros du film “la bataille d’Alger” interpelle le président Tebboune (Vidéo)
63144
post-template-default,single,single-post,postid-63144,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La famille du héros du film “la bataille d’Alger” interpelle le président Tebboune (Vidéo)

DIA-20 juillet 2021: Dans une vidéo postée sur youtube, la chaîne El Haddaf a montrée pour la première fois la famille du héros principal du film “la Bataille d’Alger” de Gillo Pentecorvo, Brahim Haggiag qui avait interprété le rôle important de Ali La pointe.  

L’action a été initiée par l’association des anciens de l’USMH, qui avait voulu rendre hommage au héros de la bataille d’Alger, en rendant visite à la famille du défunt artiste, suivi par la caméra de la chaîne El Haddaf. La famille de Brahim Haggiag, vit une situation sociale assez difficile. La famille composée de 10 personnes vivant dans un petit logement exigu. Saisissant la présence de la caméra, la femme du comédien qui a joué le rôle de Ali La Pointe, a interpellé le président de la république pour l’acquisition d’un logement qui pourrait accueillir l’ensemble de la famille. 

Connu pour son rôle magistral dans la bataille d’Alger, Brahim Haggiag a joué dans six films du cinéma algérien, pour la plus part de grand succès : Patrouille à l’Est de Amar Laskri, Chronique des années de braise, palme d’or en 1975 à cannes réalisé par Lakhdar-Hamina, L’étranger de Luchino Visconti, jouant aux cotés de Marcello Mastroianni ou encore “Les folles années du twist” de Mohamed Zemmouri. Il a également fait un casting en Italie auprès de Luchino Visconti pour un film avec Marlon Brando, mais qui n’a malheureusement pas abouti. Il avait aussi été sollicité par les États Unis pour un rôle, mais sa demande de visa a été refusée. Il vivait Chérarba, dans la banlieue d’El Harrach, il est mort en 1997, à l’âge de 63 ans victime d’une tumeur. 

Amir Hani     

Envoyer un commentaire

0Shares