DIA | Le FFS chez le Président Tebboune: les réseaux sociaux s’enflamment et chauds débats au parti
59583
post-template-default,single,single-post,postid-59583,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le FFS chez le Président Tebboune: les réseaux sociaux s’enflamment et chauds débats au parti

DIA-14 février 2021: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réussi à inviter le plus vieux parti d’opposition, le Front des forces socialistes, au siège de la présidence de la République dans le cadre des consultations politiques menées en vue de prendre d’importantes décisions, dont la dissolution de l’APN.

La présence d’une délégation du FFS au Palais d’El Mouradia constitue une retentissante victoire pour le Président Tebboune, car ce parti a toujours refusé de se rendre à El Mouradia. Le FFS avait également refusé de reconnaître les résultats des élections présidentielles du 12 décembre 2019 qui avaient vu l’actuel Président être élu.

En acceptant l’invitation du chef de l’Etat, le FFS se démarque des ses positions politiques antérieures et ouvre une nouvelle page avec l’actuel Pouvoir. Un grand pas dans le sens de la concrétisation du dialogue et du consensus tant souhaités par le Président, mais aussi par le FFS.

Du fait du poids et de l’ancrage populaire de ca parti, son déplacement au Palais d’El Mouradia a constitué un événement politique majeur. En ce sens, le déplacement du FFS a enflammé les réseaux sociaux.

A l’évidence, les avis demeurent partagés entre les Pour et les Contre, sachant que le FFS a pour habitude de boycotter les élections et de rejeter tout ce qui vient du Pouvoir, y compris les invitations pour des consultations ou autres discussions avec le Pouvoir.

Cette fois-ci, le FFS a dérogé à sa propre règle, ce qui a suscité un débat houleux sur les réseaux sociaux. Il en est de même pour le Conseil national du parti qui enregistre un chaud débat sur la délégation qui s’est rendu chez le Président Tebboune. Par les critiques les plus virulents, on notera, Dalila Smail membre du Conseil national du FFS a violemment critiqué la démarche des deux représentants du plus vieux parti de l’opposition. 

La délégation du FFS, conduite par le Premier secrétaire national, Youcef Aouchiche et d’un membre de l’instance présidentielle du parti, Hakim Belahcel, a a rappelé au Président Tebboune “l’impératif de prendre des mesures politiques solides à même de rétablir la confiance entre les Algériens et de mettre en place une réelle volonté politique pour la concrétisation du changement escompté”.

Le FFS a cité certaines “mesures urgentes”, à savoir “la libération des détenus d’opinion, l’ouverture des champs politique et médiatique, la levée des restrictions sur l’exercice des libertés fondamentales, individuelles et collectives, la protection des droits de l’Homme et l’abolition des harcèlements contre les militants, les activistes politiques et les syndicalistes”.

Mohamed Nassim 

2 Comments

  • Mellah hocine
    15 février 2021 10:34

    Comme de coutume le FFS suscite des débats de , par sa force et ses convictions , mais la logique à pris le dessus sur toute considération politicienne. Il faudrait noter que le FFS à délégué deux cadres et non un seul comme le reste des invités. Cette position à été toujours défendue par feu Hocine Ait Ahmed.
    Le FFS à jugé que le non dialogue n’aboutirait qu’à un statu-quô, et cette démarche se voudrait un eclaircicement des positions de part et d’autre. A l’avenir , ces conditions posées au président , seront les bases de toute participation à une quelconque participation à tout processus . Le FFS a bien fait d’aller dialoguer,et un dialogue ne peut que faire avancer les choses.. Malheureusement, Le dialogue de sourds a permis à ce pouvoir de rester en place depuis pres de 60 ans.

  • Caton l'ancien
    16 février 2021 17:42

    Information fausse complètement déformée, journaliste menteur ou très mal informé :

    Vous êtes un sacré Menteur monsieur le journaleux, ce n’est pas le FFS qui s’est présenté aux consultations politiques avec Tebboune, mais uniquement Aouchiche et Belahcel, initiative personnelle, sans consultation du conseil national du FFS qui a affirmé préparer une déclaration pour dénoncer l’initiative parasite de ses deux membres… Allez écouter Madame Nabila Smaïl avocate et membre du conseil national du FFS pour publier des informations fiables et véridiques.

Envoyer un commentaire