DIA | Le Général Ali Ouelhadj Yahia, installé au commandement de la Gendarmerie nationale
63582
post-template-default,single,single-post,postid-63582,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Général Ali Ouelhadj Yahia, installé au commandement de la Gendarmerie nationale

DIA-03 août 2021: Le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire (ANP) a installé mardi à Alger le Général Ali Ouelhadj Yahia dans ses nouvelles fonctions de Commandant de la Gendarmerie nationale en remplacement du Général-Major Gouassemia Noureddine, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

“Au nom de Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, et conformément au Décret Présidentiel du 1er Août 2021, Monsieur le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, a présidé, ce mardi 03 août 2021, la cérémonie de passation de pouvoir et l’installation du Général Ali Ouelhadj Yahia dans les fonctions du nouveau Commandant de la Gendarmerie Nationale en succession au Général-Major Gouassemia Noureddine”, précise le communiqué.

Pour rappel, le général Noureddine Gouasmia avait été nommé par le chef de l’État, le mardi 4 août 2020, au poste du commandant de la Gendarmerie nationale, en remplacement du général Abderrahmane Arar, admis à la retraite. En février 2020, Gouasmia avait été installé au poste du Chef d’état-major de la gendarmerie nationale en remplacement du Général Serhoud Smail.

Plusieurs commandants se sont succédé à la tête de la Gendarmerie depuis 2015. 

Depuis 2015, cette institution sécuritaire a connu plusieurs changements et tous les généraux qui se sont succédé à sa tête ont été limogés pour des raisons liées, notamment à la corruption, au trafic d’influence.
Avant Gouasmia, le général Abderrahmane Arrar avait remplacé le général Ghali Belkecir, installé à ce poste début du mois de juillet 2018, à la place du général-major Menad Nouba. Ces deux derniers avaient été cités dans plusieurs
affaires de corruption.
Le Général major Menad Nouba avait été condamné, par la Cour militaire de Blida, en juin dernier à une peine de 15 ans de prison ferme dans une affaire liée à la corruption, l’accusé a été poursuivi pour « enrichissement illicite » et « abus de fonction », précise encore la même source. Il  s’agit de la confirmation de la sentence prononcée initialement par le tribunal militaire de Blida lors de son procès, tenu le 30 octobre 2019. Alors que Ghali Belkecir est en fuite à l’étranger. 

1 Comment

  • Samy
    4 août 2021 8:16

    C’est bien de rajeunir le haut commandement de l’ANP mais à quand la mise à la retraite du “maréchal” Ben Ali le plus âgé des généraux.

Envoyer un commentaire

0Shares