DIA | Le MAE espagnol se félicite des assurances de l’Algérie, enfonce le Maroc et tacle la France
65121
post-template-default,single,single-post,postid-65121,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le MAE espagnol se félicite des assurances de l’Algérie, enfonce le Maroc et tacle la France

DIA-30 septembre 2021: Le ministre des Affaires étrangères de l’Union européenne et de la Coopération du Royaume d’Espagne, José Manuel Albares Bueno, qui a effectué une visite d’une journée à Alger, ce jeudi, a enfoncé le Maroc et giflé la France en ce qui concerne les relations privilégiées qu’entretient son pays avec l’Algérie.

Pour le chef de la diplomatie espagnole a loué la constance de la position de l’Algérie, ” un partenaire fiable ayant toujours honoré ses engagements”, pour reprendre ses propos. Des propos qui s’apparentent comme un affront pour le Maroc, puisque l’Algérie a décidé de ne pas renouveler son contrat avec le Maroc concernent l’exportation de son gaz vers l’Espagne. Le contrat se termine à la fin du mois d’octobre 2021.

“L’Algérie est un partenaire économique de premier ordre pour l’Espagne et a toujours été un partenaire fiable qui a honoré ses engagements. J’ai également été rassuré aujourd’hui quant à la continuité de l’approvisionnement (en hydrocarbures)”, a indiqué M. Albares Bueno au sortir de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Affirmant que les deux pays aspirent à ce que leur coopération économique atteigne “le niveau souhaité” et soit “mutuellement bénéfique”, le chef de la diplomatie espagnole a exprimé le “souhait” des deux pays de “hisser leur partenariat énergétique à des secteurs novateurs permettant d’aller vers la transition énergétique”.

Sur le plan politique, il a fait part de la “volonté de l’Espagne d’entamer la préparation de la prochaine réunion de Haut niveau, prévue en Espagne”, et devant permettre d'”identifier les secteurs novateurs, notamment les énergies renouvelables, l’agriculture et la construction navale”.

M. Albares Bueno a indiqué, par la même occasion, avoir transmis au Président Tebboune les messages d’amitié du Roi et du Président du gouvernement espagnols, soulignant le “caractère stratégique des relations entre les deux pays qui sont non seulement voisins mais également amis”.

S’exprimant sur les relations de l’Algérie avec l’Union européenne, il a indiqué que “l’Espagne est toujours prête à travailler pour un approfondissement bénéfique (des ces relations) pour toutes les parties”, réitérant que “l’Espagne continuera à renforcer davantage ses relations avec l’Algérie”.

Les propos du ministre espagnol sont également dirigés contre la France, qui perd ses rapports privilégiés avec l’Algérie, laquelle se tourne vers d’autres pays européens, la Chine et la Russie.

La politique hostile du Maroc au pays du voisinage, aidée par la France, a amené l’Algérie à fermer les vannes pour le Maroc et tourner le dos à la France.

Amir Hani

1 Comment

  • Mellah hocine
    1 octobre 2021 9:30

    Dans tout ce charivari, l’Espagne reste un pays de l’Union européenne et c’est vraiment dommage car indirectement il forme la même entité que la France. Il serait bien souhaitable que chaque pays retrouve son ” independance” , de la sorte les relations entre l’Algérie et l’Espagne seront plus nettes.
    Bien évidemment que l’Espagne puisse se comporter ainsi vis à vis du Maroc , surtout après ce qui s’est passé en Mai dernier, sauf que la position de l’Espagne doit être plus tranchée quant à l’autodétermination du Sahara occidental .
    Approfondir , encore davantage, les relations avec l’Espagne pour lui permettre de surclasser la France, sauf que le respect des modalités judiciaires sont plus franches en France.

Envoyer un commentaire

0Shares