DIA | Le militant pro-Trump vu au Capitole avec un chapeau à cornes a été arrêté
58721
post-template-default,single,single-post,postid-58721,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le militant pro-Trump vu au Capitole avec un chapeau à cornes a été arrêté

DIA-10 Janvier 2021: Le manifestant pro-Trump affublé d’un chapeau à cornes a été arrêté selon le ministère américain de la Justice. Jacob Anthony Chansley, alias Jake Angeli, a été arrêté samedi 9 janvier pour plusieurs chefs d’accusation liés aux émeutes du Capitole. Il est actuellement en détention.

Selon le communiqué du ministère, il est «accusé d’avoir sciemment pénétré ou demeuré dans un bâtiment ou un terrain restreint sans autorisation légale, ainsi que d’une entrée violente et d’une conduite désordonnée sur les terrains du Capitole». «Cet individu était armé d’une lance de deux mètres de long avec un drapeau américain attaché juste sous la lame», souligne le communiqué. L’acte d’accusation précise que Chansley a appelé le FBI jeudi pour confirmer sa présence au Capitole. Il a affirmé qu’il «faisait partie d’une action de groupe répondant, avec d’autres ‘patriotes’ d’Arizona, à un appel du président à tous les ‘patriotes’ à venir à Washington le 6 juin».

Originaire de l’Arizona, le trentenaire est un complotiste de la mouvance QAnon, où il se fait d’ailleurs appeler «Q Shaman» ou «Q Guy». Cette théorie du complot qui se répand depuis 2017 sur les réseaux sociaux défend l’idée que Donald Trump mène une guerre secrète contre une secte mondiale composée de pédophiles satanistes.

Interviewé l’an passé par le quotidien The Arizona Republic , l’individu qui arbore un tatouage d’inspiration nazie sur la poitrine expliquait s’être converti à la mouvance QAnon sur internet. «À un moment, tout s’est emboîté d’une certaine manière, déclare-t-il. Oh mon Dieu. Je vois maintenant la réalité de ce qui se passe.» Il dit avoir choisi son costume pour mieux attirer l’attention des passants. Il a plusieurs fois manifesté devant le Congrès de l’État à Phoenix.

Deux autres personnes ont été arrêtées ce samedi. Parmi eux, Adam Johnson, 36 ans, dont la photo le montrant en train de voler le pupitre de la speaker Nancy Pelosi, a aussi fait le tour du monde. Et 15 autres personnes ont déjà été inculpées à la suite de ces violences.

Envoyer un commentaire

0Shares