DIA | Le peuple et le Pouvoir célèbrent le 2e anniversaire du Hirak
59731
post-template-default,single,single-post,postid-59731,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le peuple et le Pouvoir célèbrent le 2e anniversaire du Hirak

DIA-22 février 2021: Le Hirak qui est par définition un mouvement populaire a été célébré ce lundi 22 février par le peuple, à travers des marches populaires pacifiques, mais aussi par le Pouvoir ! Le 22 février 2019, le peuple était sorti comme un seul homme pour manifester contre le 5e mandat qu’avait brigué l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Un mouvement populaire qui s’est distingué par son caractère pacifique puisqu’aucune victime n’a été déplorée depuis le début de ce fabuleux Hirak, interrompu en mars 2020 en raison de la pandémie du coronavirus.

En ce deuxième anniversaire du Mouvement populaire devenu un “Hrak béni et authentique”, le peuple ainsi que le Pouvoir on tenu à le marquer.

Côté peuple, des marches ayant rassemblé des centaines de milliers de sont sortis à travers plusieurs wilayas du pays renouant ainsi avec les rassemblements qui étaient organisés chaque mardi par les étudiants et chaque vendredi par tous les citoyens.

Des citoyens se sont rassemblés dans les lieux habituels et ont scandé des slogans à travers lesquels ils ont réclamé et exigé plus de démocratie et surtout l’instauration d’un Etat de droit et la justice sociale. Ils ont aussi exigé la libération des personnes encore en détention arrêtées dans le cadre du hirak.

Brandissant des banderoles et pancartes à la gloire des valeureux chouhada qui se sont sacrifiés pour que l’Algérie recouvre son indépendance, les manifestants ont scandé des slogans à travers lesquels ils ont appelé à préserver l’unité nationale, tout en affirmant que “l’Algérie demeure une ligne rouge à ne pas franchir”.

Dans plusieurs capitales à travers le monde, les Algériens sont également sortis et ont manifesté pour marquer le deuxième anniversaire du Hirak.

Le Hirak n’est plus l’apanage du peuple, puisque le Pouvoir l’a constitutionnalisé. En ce sens, la date du 22 février a été consacrée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, “Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie”.

C’est dans ce sillage que le Président Tebboune avait décrété jeudi dernier une grâce présidentielle en faveur d’un nombre de détenus arrêtés pour des actes liés à l’utilisation des réseaux sociaux ou commis lors de rassemblements, alors que les procédures de mise en liberté se poursuivent pour les autres.

Dans un discours à la Nation, il avait aussi rappelé que toutes les revendications du Hirak béni et authentique ont été satisfaites par la nouvelle Constitution, s’agissant des libertés individuelles et collectives, et de la valorisation de la société civile pour en faire un acteur “effectif”. “Nous allons poursuivre dans cette dynamique pour que la voix de la société civile soit de plus en plus entendue”, s’est-il engagé.        

A l’occasion de ce 2e anniversaire, de nombreuses activités socioculturelles et sportives ont été initiées par les autorités locales dans plusieurs wilayas., ont constaté les journalistes de l’APS. Les officiels, notamment les walis ont organisé des manifestations et inauguré des structures à l’occasion de la célébration du Hirak. C’est e cas du wali de Ouargla qui a mis à profit cet évènement pour lancer un projet de réalisation d’un forage dans la région de Chott et mettre en service un autre au niveau de la cité Ifri, au chef lieu de wilaya.

A Laghouat, les autorités locales ont procédé à l’inauguration d’un groupe scolaire Catégorie C, deux cantines scolaires, deux espaces maticos et l’attribution de logements de fonction au profit des cadres et enseignants du secteur de l’éducation.

Dans la wilaya d’Adrar, une vaste campagne d’hygiène, de désinfection a été initiée au chef lieu de wilaya et une action de nettoiement des sites archéologiques a été lancée au niveau de la commune de Tamentit.

Mohamed Nassim

4 Comments

  • Mellah hocine
    23 février 2021 15:52

    Le Hirak qui est par définition un mouvement populaire a été célébré ce lundi 22 février par le peuple, à travers des marches populaires pacifiques, mais aussi par le Pouvoir ! . Mais aussi par le pouvoir ?
    Le hirak est bien populaire , non ? Alors que vient faire cette intrusion du pouvoir ? De la récupération ? Jamais.
    Pas d’anathèmes ! Accuser à tout bout de champ de trahison, c’est ce genre de retours destructifs au passé qu’il faut éviter. Il y a des mots qui tuent, surtout dans un pays où la vie et l’opinion des gens continuent de perdre de leurs valeurs.
    Le sens de la responsabilité doit inciter à la sérénité et à la prudence quand il s’agit de porter des jugements d’ordre politique. Sauf à ravaler ses propres agressions verbales, lorsque les formations en question deviendront parties prenantes à ces premières assises constitutivesur.
    Le sens capital de cet événement réside dans la nature politique et contractuelle d’une stratégie de libération nationale élaborée par le congrès de la Soummam.
    De toute évidence, ce pacte national n’aurait pas pu avoir lieu sans le formidable électrochoc psychologique et politique provoqué par les actions entreprises le 1er Novembre 1954, ..
    .

  • aaaaaaa
    24 février 2021 13:05

    Bonjour
    Le peuple n’a pas fêté d’anniversaire, il est sorti contre ce pouvoir dont vous léchez les bottes. Arrêtez de mentir., Vous savez ce qui se passe mais pour une raison ou une autre vous proférez des mensonges, vous n’osez pas dire la vérité, vérité que tout le monde connaît, alors si j’ai un conseil à vous donner, shut up!!!
    Bous ne faîtes pas honneur à la profession de journalistes.
    J’aime mon pays, je déteste ses jouvernants.

  • Abdelkader
    24 février 2021 14:33

    Le peuple a célébré le Hirak contre le pouvoir.

  • Dadak
    24 février 2021 18:34

    Le pouvoir ne célèbre rien ici monsieur le HIRAK non plus ce dernier continue son chemin de libération du pouvoir acerbe incapable et répressiv
    Vive une Algerie libre mais pour quand.

Envoyer un commentaire