DIA | Le Président Tebboune préside une séance de travail consacrée à l’avant-projet de loi sur les élections
58600
post-template-default,single,single-post,postid-58600,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Président Tebboune préside une séance de travail consacrée à l’avant-projet de loi sur les élections

DIA-07  janvier 2021: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé, jeudi, une séance de travail consacrée à l’avant-projet de loi organique portant régime électoral, indique un communiqué de la Présidence de la République.

A l’entame de la séance, le Président a donné la parole au président de la Commission nationale chargée d’élaborer le projet de révision de la loi organique portant régime électoral, M. Ahmed Laraba, pour présenter « un rapport détaillé sur la teneur et les étapes de l’élaboration de cette loi importante ».

Le Président Tebboune a, également, écouté « l’intervention du président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi à propos de la contribution de son instance à l’enrichissement des propositions du projet de révision de ladite loi organique ».

Le Président de la République a, par la suite, donné les instructions suivantes :

– Finaliser dans les plus brefs délais l’élaboration du nouveau projet de la loi organique relatif aux élections, en prévision des échéances électorales importantes qu’attend le pays.

– Tenir compte, dans le nouveau projet de loi, de l’engagement de moraliser la vie politique et de tenir le processus électoral à l’abri de l’influence de l’argent, tout en ouvrant la voie aux jeunes et à la société civile pour participer à la prise de décision à travers les instances élues.

– Garantir des élections transparentes qui traduiraient réellement la volonté du peuple et qui opéreraient une rupture définitive avec les pratiques du passé, et dont découleraient des institutions démocratiques hautement crédibles.

– Distribuer une mouture du projet de loi aux partis politiques, pour enrichissement avant l’élaboration de la mouture finale.

Envoyer un commentaire

0Shares