DIA | Le Président Tebboune réaffirme le maintien du caractère social de l’Etat algérien (Vidéo)
65031
post-template-default,single,single-post,postid-65031,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Président Tebboune réaffirme le maintien du caractère social de l’Etat algérien (Vidéo)

DIA-25 septembre 2021: En cette période de hausse des prix et d’inflation incontrôlée, le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a réaffirmé que le caractère social de l’Etat sera maintenu tout en instruisant les ministres et autres hauts responsables à mener une guerre sans merci contre les “parasites» qui sont à l’origine de la hausse vertigineuse des prix des différents produits.

En ce sens, le président de la République a ordonné, lors des travaux de la rencontre gouvernement-walis l’élaboration de textes de loi criminalisant la spéculation sur les produits de base, annonçant l’entrée en vigueur.

Il a déploré la spéculation sur les produits de première nécessité qu’exercent des “parasites et des intrus” qui tentent d’épuiser les moyens de l’Etat en créant des pénuries”. Il a affirmé que l’intransigeance et sa détermination à “retrouver son autorité qui émane du peuple”.

Entrée en vigueur de l’allocation chômage dans deux mois

Le président de la République a annoncé l’entrée en vigueur, dans les deux prochains mois, de l’allocation chômage sous forme de présalaire, et son introduction dans la Loi de finances 2022 pour préserver la dignité des jeunes chômeurs.

Annonçant “de nouveaux textes de loi pour encourager l’investissement et ouvrir les capitaux des entreprises, en fonction des capacités”, il a fait savoir que l’opération de recensement global de la nomenclature des projets de développements inscrits au titre de l’investissement public a fait ressortir “un grand nombre de projets en souffrance ou non encore lancés”, appelant à “traiter ce dossier avant la fin de l’année et à étudier les projets au cas par cas”.

Il a également appelé à un nouveau découpage administratif pour la promotion de nouvelles wilayas déléguées dans les Hauts Plateaux et au nord du pays.

Consolidation de l’arsenal juridique contre la corruption et protection des responsables intègres

Sur un autre registre, le Président Tebboune a affirmé samedi à Alger, que “la consolidation de l’arsenal juridique de lutte contre la corruption s’accompagne d’un engagement de protection des responsables intègres”, précisant que cette entreprise “sera confortée par un dispositif juridique spécial”.

“Nos efforts constants pour consolider l’arsenal juridique de lutte contre la corruption, garantir la transparence et instaurer la culture de l’évaluation et de la reddition des comptes s’accompagnent de l’engagement de protéger les responsables intègres”, a souligné le Président.

Il a indiqué que “des instructions écrites ont été données à cet effet et nous allons les conforter par un dispositif juridique spécial”.

Rappelant l’instruction présidentielle communiquée à qui de droit de ne plus tenir compte des lettres de dénonciation anonymes dans les poursuites judiciaires, il a estimé qu’il s’agit là d’une arme à double tranchant.

Concernant les investigations dans les affaires de corruption, le Président Tebboune a indiqué avoir donné des instructions pour “une centralisation des enquêtes, désormais ne relevant plus des prérogatives des services de Sûreté locaux”.

4,5 milliards dollars d’exportations hors hydrocarbures d’ici fin 2021

Le président de la République a annoncé que la valeur des exportations hors hydrocarbures atteindra 4,5 milliards de dollars d’ici la fin de 2021, “une première depuis plus de deux décennies”. Il a ainsi fait état “d’indicateurs et de signes pour une sortie du tunnel pour l’Algérie”, en ce sens que “pour la première fois depuis plus de deux décennies, la valeur des exportations, moins de 2 mds de dollars annuellement, a atteint 3,1 mds de dollars et pourra s’établir à 4 voire 4,5 milliards de dollars d’ici la fin de l’année”. 

Le président de la République a critiqué le dénigrement de certaines parties qui “n’ont pas foi en les capacités de leur pays”, suite à sa déclaration, il y a un an, d’atteindre une valeur d’exportations hors hydrocarbures de 5 mds de dollars, soulignant que “l’Algérie est une force de frappe régionale qui apporte la paix dans la région et le monde entier reconnait sa puissance”.

La critique constructive est positive, toutefois “la minimisation” est indigne pour un Etat comme l’Algérie où 250.000 universitaires sont diplômés annuellement”, a-t-il dit, indiquant que la véritable richesse est le capital humain.

Le président de la République a, dans ce contexte, souligné la nécessité de passer de l’exportation des produits bruts à l’exportation des produits manufacturés, insistant sur l’impératif pour l’Algérie d’être une “locomotive affranchie de la dépendance”.    

Amir Hani 

Envoyer un commentaire

0Shares