DIA | L’élimination à la CAN et le coronavirus assomment les Algériens
66139
post-template-default,single,single-post,postid-66139,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’élimination à la CAN et le coronavirus assomment les Algériens

DIA-21 janvier 2022: Alger, à l’instar des autres villes du pays, é été plongée dans une grande léthargie ce jeudi soir. La capitale est devenue ville morte alors que d’habitude, surtout en débit du week-end, on enregistre un grand mouvement chez les Algérois qui sortent en soirée pour diner ou se promener.

Ce jeudi, les Algérois ont été assommés par l’élimination de l’équipe nationale de football à la CAN-2022 du Cameroun. Habitués aux victoires depuis 2018, ponctuées de deux consécrations à la CAN-2019 d’Egypte et la coupe arabe du Qatar en 2021, les Algériens ont été abattus par la déconvenue des camarades de Ryadh Mahrez.

Une mauvaise surprise pour les Algériens qui se sont habitués aux victoires avec l’équipe nationale. Cette mauvaise surprise a coïncidé avec l’aggravation de situation sanitaire en Algérie, ce qui a contraint les Algériens à se confiner de fait chez eux de crainte des contaminations au Coronavirus.

Les Algériens avaient tellement envie de sortir et de renouer avec les défilés pour fêter la victoire de l’équipe nationale. Cela n’a pas eu lieu au grand dam des Algériens qui, en plus de la pandémie qui sème la panique, souffrent des pénuries et des augmentations des prix de plusieurs produits alimentaires.

Une épreuve que les Algériens sauront surmonter pour repartir du bon pied, comme ils l’ont toujours fait.

Mohamed Nassim

1 Comment

  • Mellah hocine
    21 janvier 2022 10:32

    L’Algérien est un fin “analyseur” d’une partie de football. L’équipe nationale n’a pas échappé à ce concept, les familles sont restées chez elles pour savoir et comprendre ce qui vient d’arriver à cette équipe nationale qui nous a tant donné pour nous faire oublier ce maudis virus . L’image la plus parlante fut le triomphe des A’ en coupe arabe qui a fait sortir , dans une joie indescriptible, des millions d’algériens dans toutes les villes d’Algérie.
    Mais , aujourd’hui, la réalité est tout autre , une réalité qu’on a voulue cacher depuis le dernier match à blida contre le Burkina ( 2-2) où on avait relevé que le jeu des verts s’emoussait.
    Quant à la préparation au Qatar , ce fut un fiasco en tout point de vue : arrivée tardive des joueurs, match de préparation annulé, sans parler des conditions très confortables par rapport à celles qui attendent l’équipe au Cameroun. Desolé , Mr Belmadi , on ne choit pas le Qatar pour préparer une coupe d’Afrique. Il eu été plus judicieux de rester à Sidi Moussa ou encore choisir Tikjda pour améliorer la condition physique.
    Durant le tournoi , les joueurs étaient sous pression avec d’une part éviter de mettre fin à cette série d’invincibilité, donc penser à ne pas perdre , sans penser qu’il faudrait gagner et c’est ainsi que le premier match s’est soldé par un nul. Le deuxième match à été abordé avec plus de pression sur un terrain à la limite du praticable, trop tard le ressort qui tient l’invincibilité est cassé.
    Comment réagir face à la Côte d’Ivoire ? Le temps de chercher une solution , on encaissé un premier but et la suite on la connaît. La composante de l’équipe doit subir rapidement un lifting dans tous les compartiments.
    C’est toute cette situation analysée dans chaque foyer qui a empêché les algériens de sortir : la déception coupe l’appétit.

Envoyer un commentaire

0Shares