DIA | L’équipe de Guinée Bissau victime d’un empoisonnement avant d’affronter le Maroc
65239
post-template-default,single,single-post,postid-65239,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’équipe de Guinée Bissau victime d’un empoisonnement avant d’affronter le Maroc

DIA-09 octobre 2021: La Guinée-Bissau se souviendra certainement très longtemps de son séjour au Maroc. Appelée à affronter à deux reprises les Lions de l’Atlas dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 2022, la sélection de l’Afrique de l’Ouest a été victime d’une intoxication alimentaire généralisée dans la nuit de mardi à mercredi.

La Guinée-Bissau a perdu, lourdement, face au Maroc (0-5) son match comptant pour les qualifications à la Coupe du monde 2022. Mais le score de cette rencontre n’est en rien étonnant quand l’on sait que la plupart de ses joueurs sont tombés malades après le dîner la veille du match.

Le sélectionneur de la Guinée-Bissau, Baciro Cande, a expliqué que ses joueurs et membres de l’encadrement « ont développé des douleurs d’estomac environ quinze minutes après le dîner, suivis de diarrhées et de vomissements. » 

« Vingt-cinq (d’entre eux) ont été emmenés à l’hôpital et en sont sortis avant l’aube mercredi. Par précaution, nous avons ensuite amené notre propre nourriture à l’hôtel », a-t-il ajouté. Le chef de la délégation de la Guinée-Bissau, Carlos Teixeira, a un temps menacé de boycotter le match. 

«Les médecins marocains ont alors refusé de les soigner. Ils ont simplement proposé de faire des analyses. Ils n’ont pas accepté car le match avait lieu quelques heures plus tard seulement. Les docteurs ont donc écrit dans leur rapport qu’on avait refusé de donner des échantillons et qu’on était à 100% pour disputer la rencontre. On était pourtant encore tous malades et des représentants de la FIFA et de la CAF étaient présents pour le constater. Mais, suite au rapport des médecins, on a été obligés par les deux instances de jouer la partie. Si on refusait, on risquait, en effet, de lourdes sanctions», a regretté celui qui a fait ses débuts internationaux en mars dernier. 

«On ne va pas dire qu’on a été intoxiqués volontairement car on n’est pas sûrs, mais c’est quand même très bizarre que les 25 joueurs ainsi que le staff soient malades d’un coup. Ce d’autant plus qu’il y avait déjà eu un cas similaire au Maroc il y a quelques années», a rappelé un joueur sous contrat jusqu’au 30 juin 2023 avec le FC Sion.

A nouveau opposée à la sélection de Vahid Halilhodzic ce samedi soir (21h00) à Casablanca, la Guinée-Bissau n’aura, elle, certainement pas envie de plaisanter et voudra assurément se faire justice après cette curieuse mésaventure.

Amir Hani 

4 Comments

  • Mellah hocine
    9 octobre 2021 11:08

    C’est le Maroc , n’est ce pas ? Ces gens là sont capables de tout pour des intérêts . La CAF doit prendre des mesures contre ce pays en annulant le résultat de ce match et en le faisant rejouer.

    • Nadri
      9 octobre 2021 13:12

      La CAF est pro Maroc si vous ne savez pas. L’actuelle CAF est plutôt anti Algériens.

  • hafsi smain
    10 octobre 2021 14:28

    Supposons que c’est l’équipe du maroc qui a été intoxiquée en guinée ? A votre avis que ferais la CAF ?

  • Ammar
    10 octobre 2021 22:38

    ce n est pas bon de faire empoisoner des gens pour une rencontre de foot, si c est vrais ce que vient de se passer c est a la Fifa de prendre ses mesures car il s agit du matches de qualification pour la coupe du monde .

Envoyer un commentaire

0Shares