DIA | Les annonces et les assurances du Président Tebboune pour 2023 (Vidéo)
69729
post-template-default,single,single-post,postid-69729,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les annonces et les assurances du Président Tebboune pour 2023 (Vidéo)

DIA-25 septembre 2022: Les annonces et les assurances du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ont tendance à donner davantage d’assurance et d’espoir aux Algériens face aux oiseaux de mauvais augure qui sont à l’affut de la moindre mauvaise nouvelle à annoncer aux Algériens.

Ce samedi, à l’occasion de la rencontre gouvernement-walis, le Président Tebboune  a annoncé l’augmentation des salaires, de l’allocation chômage et ses pensions de retraite à partir de janvier 2023.

le président de la République a ainsi instruit le gouvernement à plancher dès à présent sur la révision des salaires de différents personnels, citant les enseignants et le personnel paramédical afin de réviser leurs statuts particuliers.

Le Président a fait observer ç ce propos que l’Algérie est enviée par plusieurs pays du fait des efforts déployés pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens, rappelant que « les salaires égaux ou inférieurs à 30.000 DA ont été exonérés d’impôt ».

Il a aussi rappelé que l’Algérie a réussi à faire face à la pandémie Covid-19 en consacrant des aides à l’ensemble des catégories contraintes d’arrêter le travail, comme les travailleurs du bâtiment, les coiffeurs ou encore des chauffeurs, ajoutant que l’Etat a atténué l’impact des impôts sur les citoyens et a augmenté le SNMG et majoré le point indiciaire sans oublier la révision des pensions de retraite et la mise en place de l’allocation chômage.

Dans le même sillage, le Président Tebboune a rassuré les Algériens en affirmant que l’Algérie disposait de tous les moyens et outils pour produire 9 millions tonnes de céréales par an, une quantité équivalente à sa consommation.

Il a fait savoir que le dossier relatif à l’augmentation de la production des céréales sera examiné en Conseil des ministres, annonçant, par là même, la tenue de rencontres régionales avec les wilayas réputées pour leur production céréalière, comme Sétif, Guelma, Constantine, Tiaret, Oum el Bouaghi et Sidi Bel Abbes.

« Nous devons, dès la prochaine saison agricole 2022/2023, réduire considérablement les quantités de céréales importées », a insisté le Président Tebboune.

Toutefois, le Président Tebboune n’a pas caché sa déception quant au recul de la production céréalière dans certaines wilayas, regrettant aussi le recours de certains agriculteurs à l’orientation de leur production céréalière « vers l’approvisionnement du marché parallèle, au lieu de la vendre aux coopératives de céréales et de légumes secs ».

Il est « inconcevable » que le taux de rendement de la production céréalière en Algérie stagne autour de 20 quintaux/hectare, a-t-il dit, appelant à recourir davantage aux techniques modernes et à focaliser sur la qualité des semences.

S’agissant de l’élevage et de la production de viande, le président de la République a déploré le fait que l’Algérie continue d’importer de la viande rouge, en dépit de ses capacités, insistant sur l’impératif de procéder à un recensement « minutieux et exhaustif » du cheptel de notre pays, compte tenu de la non concordance des chiffres fournis par les ministres qui se sont succédés à la tête du secteur de l’agriculture.

Amir Hani

Envoyer un commentaire

0Shares