DIA | Les débris de la fusée chinoise survolent le sud Algérien (Vidéo)
61061
post-template-default,single,single-post,postid-61061,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les débris de la fusée chinoise survolent le sud Algérien (Vidéo)

Spread the love

DIA-08 mai 2021: La fusée chinoise de 21 tonnes et 30 mètres de hauteur qui roule à 30.000 km/h, soit un tour du monde en seulement 90 min est déjà passé au dessus de l’Algérie hier (Jeudi) à 5h13 du matin. L’impact est prévu demain selon les estimations du pentagone (département de la défense américain) il est important de signaler, que ce monstre spatial porte en son sein des produits très sensibles qu’ils étaient destinés pour équiper la nouvelle station spatiale chinoise. Plusieurs pays sont menacés par cette catastrophe dont personne n’a pu définir avec certitude l’endroit du crash. Vendredi soir aux environs de 21h00, la fusée hors de contrôle a survolé une nouvelle fois les frontières Sud de l’Algérie.
En l’espace de 24h Seulement, la fusée chinoise a survolé tôt dans la journée du Samedi aux environs de 06h45 du matin pour la 3e fois le Sud Algérien, Ce qui prouve cependant que l’Algérie fait partie des pays menacés par ce monstre chinois.

La Chine a placé le 29 avril sur orbite le premier module de sa station spatiale, grâce à une fusée porteuse Longue-Marche 5B — le plus puissant et imposant lanceur chinois.

C’est le premier étage de cette fusée, actuellement en orbite, qui doit revenir sur Terre. Il perd progressivement de l’altitude et le point d’impact de sa chute reste pour l’instant difficilement prévisible.

Selon les dernières estimations du ministère américain de la Défense, la rentrée dans l’atmosphère devrait intervenir vers 23H00 GMT samedi (01H00 dimanche heure française).

Mais cette prévision comporte une importante marge d’erreur de neuf heures de part et d’autre de cet horaire. La fenêtre doit progressivement s’affiner à mesure que la fusée se rapproche.

Après un long silence gêné des autorités spatiales et diplomatiques chinoises, Pékin a enfin réagi vendredi. “La majorité des composants (de la fusée) seront brûlés et détruits lors de la rentrée dans l’atmosphère”, a assuré Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

“La probabilité de causer des dommages aux activités aériennes ou (aux personnes, constructions et activités) au sol est extrêmement faible”, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse régulière.

Amel Bouchaib 

 

Envoyer un commentaire